• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le beurre salé à l'épreuve du concours général agricole

Beurre salé au Concours Général Agricole - 24/02/2015 / © T. Bouilly
Beurre salé au Concours Général Agricole - 24/02/2015 / © T. Bouilly

Le beurre salé, comme de multiples produits issus de l'agriculture passe l'examen du Concours Général Agricole, sous l'oeil des experts, lors du Salon International de l'Agriculture à Paris. Ils sont nombreux à vouloir apposer sur leurs produits le logo à la feuille de chêne, synonyme d'excellence.

Par Thierry Peigné

Lors de son passage au Concours Général Agricole, le beurre salé est étudié sous toutes les coutures. Aspect (couleur jaune doré ou jaune paille), texture, humidité (présence de gouttelettes d'eau ou non), odeur et goût sont scrutés par le jury de professionnels. La dégustation s'effectue en laissant fondre un morceau dans la bouche, sans pain, afin de ne pas dénaturer le produit.

Concours Général Agricole : beurre sale
Intervenant : Philippe Blanchard, juge beurre salé / Reportage : S. Breton - T. Bouilly - V. Texier

 

Un concours d'excellence

Le Concours Général Agricole a été créé en 1870 pour sélectionner et primer les meilleurs produits du terroir français. Il représente la vitrine de l'excellence de la gastronomie française. Les produits sont soumis à l’appréciation d’un jury composé de professionnels de la filière, producteurs, représentants des métiers de bouches, négociants, distributeurs et consommateurs avertis. Les produits sont primés selon les critères suivants : caractéristiques sensorielles et qualité gustative.

Plus de 20.000 produits dont 16.000 vins sont sélectionnés. Les catégories sont multiples et très diversifiées: les volailles abattues, le découpes de volailles, les foies gras, les produits laitiers, les produits oléicoles, les huiles de noix, les produits apicoles, le piments d’Espelette, la vanille, l'eau-de-vie, les vins de liqueur, le pommeau, les huîtres, les truites fumées, les jus de fruits, les cidres et poirés, les bières, les rhums et les punchs, les apéritifs, les charcuteries, les saucisses à cuire, les confitures et le safran. Cette année, deux nouvelles catégories participent au concours : la viande de bœuf et le whisky français.

Une médaille qui s'affiche

Pour arriver à décrocher le fameux logo de la petite feuille de chêne que vous avez le droit d'apposer durant un an lorsque vous êtes lauréat du Concours, c'est un travail de qualité au quotidien comme l'explique Gaëlle Beurel, agricultrice à Lanfains dans les Côtes-d'Armor. Son fromage blanc a une nouvelle fois été primé au Concours cette année par une médaille d'argent.
Agricultrice en produits laitiers, lauréate du Concours Général Agricole
Intervenante : Gaëlle Beurel, agricultrice " Fortville " / Reportage : S. Breton - T. Bouilly


La Bretagne habituée des récompenses

En 2014, la Bretagne récoltait 129 médailles soit 33 de plus que l'année précédente (96) et remontait ainsi en première position du classement. Parmi les produits les plus primés : les cidres, les huîtres, les produits laitiers (beurre et fromages), rillettes et pâtés, confiture et même deux médailles pour le punch ! 

Cette année, le cidre semble également bien parti. La cidrerie Kerloïck de Plestan dans les Côtes-d'Armor a reçu ce mercredi deux médailles d’or (cidre brut et cidre demi-sec) et une médaille d’argent pour la Fine de Bretagne AOC (eau de vie de cidre à 40°).

 


A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Laurence Maillart-Méhaignerie, signataire de la tribune. Députée LREM de la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine

Les + Lus