Cet article date de plus de 5 ans

Pollution aux particules fines sur les quatre départements bretons

Ce lundi et mardi, le seuil d'information et de recommandation en particules fines est dépassé sur les quatre départements bretons. Un pic de pollution est attendu pour mercredi.
La circulation automobile est l'une des causes de la pollution aux particules fines
La circulation automobile est l'une des causes de la pollution aux particules fines © cc - KoS
Le seuil d'information, atteint à partir de 50 microgrammes par m3 sur 24h, a été dépassé ce lundi sur toutes les stations de mesures bretonnes. Il le sera également ce mardi. Même les zones rurales sont concernées. 

Selon Magalie Corron, la directrice d'Air Breizh, l'organisme agréé par le ministère chargé de l'Environnement pour la surveillance de la qualité de l'air en Bretagne, la situation ne devrait s'arranger qu'à partir de jeudi, les conditions climatiques à l'origine de cette situation n'évoluant que très peu. Tout le grand Nord-Ouest du territoire est concerné par cette pollution.

Pourquoi une tel pic de pollution ?

La pollution aux PM10 (particules inférieures à 10 micromètres), poussières issues de diverses activités (chauffage au bois et au fioul, industries, moteurs diesel), est favorisée par les conditions anticycloniques à l'origine d'une masse d'air stable et par les nuits froides qui poussent à une consommation de chauffage importante. Ces conditions climatiques ne permettent pas la dispersion des polluants. Un léger vent d'Est ramène même sur la Bretagne les poussières des régions avoisinantes.
Des limitations de vitesse sont instaurées en cas de déclenchement du seuil d'alerte de pollution aux particules fines
Des limitations de vitesse sont instaurées en cas de déclenchement du seuil d'alerte de pollution aux particules fines © France 3 Bretagne


Un pic de pollution ce jeudi?

Selon les prévisions météo nationales, un pic de pollution pourrait être atteint en Bretagne ce jeudi avec le déclenchement du niveau d'alerte. Ce niveau est déclenché à partir d'une concentration moyenne quotidienne de PM10 de 80 microgrammes de particules par m3 d'air. Le préfet de région pourrait alors prendre des mesures strictes afin de limiter cette pollution.

Recommandations pour limiter la pollution
Pour les automobilistes :
- réduire la vitesse de tous les véhicules de 20 km/h sur les routes : de 110km/h à 90km/h et de 90km/h à 70km/h. Les panneaux à messages variables restent activés sur les agglomérations de Rennes, Saint-Brieuc, Lorient et Vannes,
- limiter l’usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules,
- limiter les transports routiers de transit,
- pratiquer le covoiturage, utiliser les transports en commun.

Pour les émetteurs des secteurs tertiaires, industriels et agricoles :
- s'assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage,
- limiter les émissions de particules et d’oxydes d’azote,
- éviter d'allumer les feux d'agréments (bois),
- éviter le chauffage par le bois et le charbon,
- limiter les activités de loisir génératrices de particules (manifestations publiques de sports - mécaniques, feux d’artifice, etc.),
- limiter l’usage d’outils d’entretien non électriques,
- reporter les épandages agricoles d’engrais.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution circulation