• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Départementales en Bretagne : les principales réactions

La gauche, historiquement implantée en Côtes-d'Armor, est menacée après ce premier tour. Dans le Morbihan, la droite reste en première position et n'a pas grand chose à craindre. En Ille-et-Vilaine, la gauche est en bonne position. Et dans le Finistère, la droite progresse mais le PS résiste aussi.

Par Sylvaine Salliou

Ille-et-Vilaine:

Isabelle Le Callennec, députée de Vitré, élue à Vitré
La gestion du Front National je ne la connais pas, et je ne le souhaite pas. Je connais celle de l'union de la droite du centre. Nos candidats sont très investis dans le secteur associatif et demain s'ils sont élus, ils seront immédiatement opérationnels. Je crois que la bascule de l'Ille-et-Vilaine à droite est possible. ”

Jean-Louis Tourenne, président PS sortant du CG d'Ille-et-Vilaine
Nous faisons mieux que résister, nous sommes dans une dynamique de préservation de la majorité et le second tour le confirmera. L'Ille-et-Vilaine va faire exception parmi l'ensemble des départements de France. Le Front National sera largement en dessous de ce qu'il obtient au niveau national.

Gilles Pennelle, secrétaire départemental Front National 35
Nous n'attendons rien de département géré par l'UMP.”

Côtes d'Armor

Vincent Le Meaux, chef de file du Parti socialiste se réjouit des résultast du prelmier tour dans le département : "les résultats sont globalement rassurants (...) Maintenant l'enjeu du second tour, c'est le rassemblement". Quant au score du FN dans les Côtes d'Armor, il explique que le score du Front national est contenu.
Vincent Le Meaux

Marc le Fur, député UMP des Côtes d'Armor
“Le Front National était complètement hors sol, c'est ça l'information essentielle de la soirée. ” Le député des Côtes d'Armor s'est aussi réjoui du score des socialistes : "Le PS a pris une claque".

Alain Cadec (UMP) au coude à coude avec Ronan Kerdraon (PS)
Broons est le seul canton des Côtes d'Armor où il pourrait y avoir une triangulaire (...) Il faut que les électeurs sachent que le vote protestataire, ce n'est pas voter FN, mais c'est voter contre le PS au pouvoir et donc pour la droite républicaine

René Louail, conseiller régional EELV en Bretagne
C'est assez impressionnant qu'un parti comme le Front national qui n'a aucun programme, arrive à mobiliser tant de voix”

Morbihan

François Goulard, président UMP sortant du conseil général du Morbihan
C'est un bon résultat, mais il faut regarder l'ensemble du département. le FN a fait une forte poussée, il se maintient à MUzillac et Ploërmel. C4est une situation nouvelle, on verra comment réagir.”

Joël Labbé, sénateur EELV
"A gauche, les résultats sont extrêmement décevants (...) Il faut que l'on se remette à faire de la vraie politique".
joël Labbé, EELV
Jean-Paul Félix, candidat FN
"On est très satisfait, nous passons [au second tour], 4 candidats contre 1 la dernière fois".
Jean-Paul Félix


Finistère

Nathalie Sarrabezolles et Stéphane Péron (PS) arrivent en deuxième position, avec 31,53 %. La vice-présidente du conseil général 29 n'est pas étonnée, vu le nombre de listes de gauche dans son canton.
La reaction de Nathalie Sarrabezolles
Bernadette Malgorn, chef de file UMP dans le département se satisfait du score de la droite à Brest. "Avoir l'union de la droite et du centre arriver en tête dans un canton brestois, ca ne s'était pas vu depuis longtemps"
Bernadette Malgorn







Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus