Le palet, l'incontournable jeu breton

"L'homme ne cesse pas de jouer quand il devient vieux, il devient vieux quand il cesse de jouer" disait Georges Bernard Shaw. En Bretagne, on aime ça s'amuser, jouer. Et parmi les jeux incontournables on retrouve le palet sur planche de bois. 

Reportage

Le palet rassemble. La fédération française de palet sur planche en bois (FFPPB) créée en 2001 rassemble 2000 adhérents, autour de 50 clubs. Pour y jouer, il faut bien sûr une planche, de préférence en peuplier et qui absorbe les chocs, comme celles que fabrique l'entreprise David à Martigné-Ferchaud. 

C. Carlier, C. Hubert, H. Tiercelin, B. Thibaut, J. Le Quiniou

Rencontre

Jean-Paul Jouzel, palétiste, pratique l'art de se rapprocher "du maître" depuis 40 ans et n'a pas envie de s'arrêter. Il participe à près de 70 concours par an. Il donne ici un petit cours à Catherine, notre journaliste. Attention au choix du palet, et à la position du bras ! 

C. Carlier, C. Hubert, H. Tiercelin, B. Thibaut, J. Le Quiniou

Dans le rétroviseur

Ce reportage de 1973 nous replonge au coeur de la Coupe de France de palet, qui existe depuis 1968. Au programme, concentration et rigueur. A chaque région son jeu car plusieurs déclinaisons existent.

 

Le palet breton pour les nuls
Le palet breton se joue en 12 points. Chaque palet placé sur la planche, sans avoir rebondi sur le sol, le plus près du maître fait marquer un point à son équipe. Lorsqu'un joueur place son palet au-dessus du maître, on dit qu'il fait un chapeau et alors le palet se trouvant au-dessus est gagnant s'il y a possibilité de point. Deux joueurs touchant le maître sont mis à égalité et on recommence le lancé. Une partie se joue en général en deux manches gagnantes. Le palet en fonte mesure 56 mm de diamètre. Le joueur se place à 5 mètres du bord de la planche avec des palets de 120 grammes environ.