• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cancale: les guetteurs du sémaphore de la Pointe du Grouin ont repris du service

En 2014, les secours ont été déclenchés à 20 reprises par les guetteurs du Sémaphore de la Pointe du Grouin. / © Remi Jouan / Creative commons
En 2014, les secours ont été déclenchés à 20 reprises par les guetteurs du Sémaphore de la Pointe du Grouin. / © Remi Jouan / Creative commons

Sur la côte nord, le sémaphore de la pointe du Grouin vient de reprendre du service. Entre le 1er juin et la mi-septembre, il fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Quatre réservistes sont là pour assurer le service.

Par Sylvaine Salliou

Quatre réservistes de l’armée assurent la veille à la pointe du Grouin, à Cancale pendant la haute saison. Une mission de veille sécuritaire à la Pointe du Grouin, à Cancale, qui consiste à surveiller la mer et à alerter les secours en cas de besoin. Grâce à ce dispositif, plusieurs opérations de sauvetage sont déclenchées chaque année.

Secteur dangereux

La zone est très fréquentée l'été et réputée dangereuse avec des forts courants de marées, des rochers partout... En 2014, près de 6500 passages de navires ont été comptabilisés aux alentours de la Pointe du Grouin. Les secours ont été déclenchés à 20 reprises. 

En 2005, la ville de Cancale a souhaité réarmer le sémaphore l'été. Il fonctionne grâce à une convention tripartite. Le Conseil départemental fournit le bâtiment, la Marine les réservistes et la ville de Cancale donne le mobilier et le matériel radar.
Sémaphore de la pointe du Grouin

 

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus