• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les 40 ans du premier Tour de France de Bernard Hinault

© PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
© PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Il y a quarante ans, Bernard Hinault participait à son premier Tour de France. Une première victoire qui lui a valu le maillot jaune. Retour sur ce coureur d'exception qui a remporté cinq Grandes boucles au cours de sa carrière. 

Par Camille Rannou

En 1978, Bernard Hinault a 23 ans et n'a jamais participé au Tour de France. Il remporte le Tour d'Espagne et gagne le Championnat de France sur route à Sarrebourg. De quoi le rendre un peu plus serein pour sa première Grande Boucle. 
 

Bernard Hinault, le sportif


Bernard Hinault fait partie des favoris du Tour. Les circonstances lui sont favorables puisque le coureur Belge Eddy Merckx, quintuple vainqueur de la Grande Boucle, annonce sa retraite en mai 1978. Autre événement avantageux, le Français Bernard Thévenet n'est pas en grande forme, il était hospitalisé pour une maladie du foie l'hiver précédent. 

Le 21 juillet 1978, Bernard Hinault s'impose lors du contre-la-montre entre Metz et Nancy. Au départ de la course, il est en deuxième position avec 14 secondes de retard au classement général. Le Néerlandais Joop Zoetemelk le devance. C'était sans compter le coup de maître du Breton Hinault. 
 
Les 40 ans du premier Tour de France de Bernard Hinault
 

Bernard Hinault, le jeune prometteur


A 23 ans, Bernard Hinault est le grand vainqueur de ce Tour de France 1978.

Le 23 juillet 1978,  le Breton est sacré sur les Champs-Élysées. Il retire son maillot tricolore et le remplace par le fameux maillot jaune. " C'est la première fois de ma vie que je vais le prendre, pour moi c'est une très très grande joie " déclarait-t-il à l'époque. 

Quarante ans plus tard, en 2018, Bernard Hinault annonce que cette victoire n'a surpris personne, ni lui, ni son directeur sportif Cyrille Guimard. Le coureur, un brin perfectionniste, révèle qu'il aurait bien pris le maillot plus tôt, dans la montagne. Mais ses efforts n'ont pas suffit lors de l'étape du Puy-de-Dôme. 

Il décrochera la victoire lors de quatre autres Tour de France en 1979, 1981, 1982 et 1985. 
 

Bernard Hinault, le fichu caractère


La jeunesse n'est pas une excuse lorsqu'il faut défendre des conditions de vie et de travail. Bernard Hinault remporte également le maillot jaune de cette bataille. 
 
© STAFF / AFP
© STAFF / AFP

Le 11 juillet 1978, les coureurs terminent leur étape de montagne entre Pau et Saint-Lary-Soulan. Cette dernière commune n'a pas les infrastructures hôtelières suffisantes pour accueillir les cyclistes. Ils doivent donc rejoindre Tarbes. Mais les organisateurs ont mal prévus leur coup, ils n'ont pas pensé aux milliers de spectateurs qui prenaient la route pour rentrer chez eux. Ainsi, une déviation n'a pas été pensée pour les coureurs qui se sont retrouvés coincés dans les embouteillages. 

Bernard Hinault et ses camarades cyclistes se sont donc couchés tard et le lendemain, le réveil a sonné tôt. 

Face à un surmenage évident et des horaires invraisemblables, il n'en fallu pas moins pour déclencher une grève durant le Tour 1978. Bernard Hinault était un des meneurs de ce mouvement. " Quand on devient un leader, on se doit de défendre tous les coureurs cyclistes, pas simplement ceux de votre équipe " explique-t-il. L'étape s'est donc terminée à vitesse ralentie puisque les coureurs étaient tous ... à pied. Aucun vainqueur, l'épreuve est annulée. 


Bernard Hinault, le passeur de flambeau


Le coureur est à la retraite depuis 2017. Bernard Hinault, personnalité et talent d'exception, laisse place aux jeunes. Croisons les doigts pour qu'un des sept bretons présent sur le Tour de France 2018 obtienne, un jour, le même parcours que lui. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus