Affluence en bord de mer: "profiter enfin d'un bol d'air ... et de la liberté!"

Après avoir été limités aux promenades à 1km de chez soi, nombreux ont profité de la nouvelle règle qui permet de s'éloigner de 20km, surtout ceux habitant non loin du littoral. Illustration à Saint-Jacut de la mer, sur la Côte d'Emeraude, une presqu'île très fréquentée ce dimanche après-midi.
Le plaisir retrouvé des nautiques à Saint-Jacut de la mer
Le plaisir retrouvé des nautiques à Saint-Jacut de la mer © N.Rossignol
"Y'a vraiment beaucoup de monde, nous avons eu du mal à nous garer!" Catherine et Claude viennent de Pluduno, près de Plancoët, très étonnés de l'affluence à l'approche des plages de St Jacut de la mer. Depuis 15h30, ce dimanche 29 novembre en effet, les parkings de la presqu'île font le plein, au Rougeret notamment. Le ciel est limpide, le vent d'est un peu frais mais qu'importe.
 
Le sentier des douaniers très fréquenté ce dimanche 29 novembre sur la presqu'île de Saint-Jacut de la mer
Le sentier des douaniers très fréquenté ce dimanche 29 novembre sur la presqu'île de Saint-Jacut de la mer © N.Rossignol FTV


Assis sur un banc face à l'archipel des Ebihens, le couple profite. "Ca change de faire le tour de Pluduno! Mon mari aime beaucoup pêcher et là il a été privé de la dernière grande marée! Moi, je suis moins attachée à la mer, mais je suis contente de voir du monde. Nous habitons en bord de route et à part nos voisins, on ne voit personne"précise Catherine, tirant la laisse de son petit chien qui semble pressé de courir sur la plage en contrebas.

Non loin d'eux, toute une famille, trois générations qui se délectent du paysage..."C'est beau par ici" admire le père de famille, venu de Trelivan, près de Dinan. "18,5km ajoute la grand-mère, on a vérifié!". Tous étaient pressés de cette petite sortie. "1km, 1h de chez soi, c'est quand même un peu limité. Là, nous avions besoin de nous ressourcer et les enfants de se défouler". 

Celui qui se défoule peut-être le plus sur cette grande plage du Rougeret, c'est Julien résident de Pleslin. Son visage ruisselle, il sort juste de l'eau et vient de confier son aile de Kite-surf à un de ses amis. Pendant ce confinement, les activités nautiques étaient proscrites, ce retour dans les vagues et sous le vent était donc très attendu. "C'est un soulagement. Après le premier confinement, on avait pris l'habitude de venir tous les week-end, alors d'un coup, ça été le grand vide!". Le plaisir est d'autant plus inespéré que ce matin les conditions de vent ne laissaient pas présager une telle session.

A quelques dizaines de mètres, Arsène arbore le même sourire que Julien. Le jeune garçon de 9 ans (ou presque!) se régale avec son épuisette dans les mares. "J'ai pêché un congre, deux hypocampes, des crevettes, c'est l'éclate totale!" s'enthousiasme-t-il sous le regard amusé de son père. Venus de Corseul à une petite quinzaine de kilomètres, ils étaient tous les deux très impatients de ce retour en bord de mer. "Cela nous fait le plus grand bien!" ajoute le papa Yohann qui a lui déjà profité de cette nouvelle liberté. "Hier j'ai sorti le kayak et c'était magnifique!".
 
Arsène et son épuisette magique
Arsène et son épuisette magique © N.Rossignol FTV


Sur le sentier des douaniers, les promeneurs sont nombreux... A la pointe du Chevet, il y a foule aussi. La vue sur Saint-Cast et les Ebihens donne l'occasion aux promeneurs de multiplier les selfies, la lumière est splendide...Françoise et Michel, retraités à Ploubalay, la commune la plus proche ne s'en lassent pas... "Habiter si près et ne pouvoir venir c'était dur, ça nous manquait vraiment, Saint-Jacut, c'est un des grands plaisirs de notre vie."
 
La vue sur l'archipel des Ebihens
La vue sur l'archipel des Ebihens © N.Rossignol FTV


Un plaisir de nouveau accessible en ce dimanche ensoleillé...Gabrielle bien installée dans le porte bébé de ses parents ne se rend bien sûr pas compte de ce qu'elle a manqué ces dernières semaines...Erwan et Emmanuelle, ses parents dinanais, regrettent en effet d'habiter "si loin de la mer". "Enfin un bol d'air frais" se réjouit Erwan... "et la liberté!" s'enflamme Emmanuelle!
 
Les lumières du littoral qui ont tant manqué
Les lumières du littoral qui ont tant manqué © N.Rossignol FTV



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 littoral aménagement du territoire environnement