Cet article date de plus de 5 ans

Airbnb à Saint-Malo : la taxe de séjour à payer

Les clients réservant un logement Airbnb à Saint-Malo (35) devront désormais payer la taxe de séjour. Une victoire symbolique pour les hôteliers de la cité corsaire qui dénoncent une concurrence déloyale de ce service internet.
Depuis le 1er aout, les clients réservant un logement Aibnb à Saint-Malo (35) devront s'acquitter de la taxe de séjour. Entre 0,30 centimes et 1,50 euros, par personne et par jour. Une petite victoire pour les hôteliers de la cité malouine, en guerre contre la plateforme de location de logements entre particuliers.

Car Saint-Malo est l'une des destinations françaises préférées des clients du site Airbnb. Une situation qui agace les hôteliers de la cité malouine et de la côte d'émeraude qui voient des clients potentiels leur échapper.
durée de la vidéo: 01 min 29
Saint-Malo : la taxe de séjour applicable aux Airbnb

Ils dénoncent la concurrence déloyale de plateforme internet. Eux doivent s'acquitter de divers frais : taxe de séjour, TVA, normes de sécurité... contrairement aux particuliers qui mettent leurs logements en location.

Résultat : les logements Aibnb sont bien moins chers que les hôtels traditionnels. Les clients y trouvent leur compte et les loueurs aussi : quand on dispose d'un logement à louer à Saint-Malo, on peut générer un revenu complémentaire conséquent en le louant régulièrement via Airbnb...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie