• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Appel à la grève en Bretagne: quelques heurts à Rennes

Au départ du cortège vers 11 heures, esplanade Charles de Gaulle à Rennes. / © C. Jauneau / France 3 Bretagne
Au départ du cortège vers 11 heures, esplanade Charles de Gaulle à Rennes. / © C. Jauneau / France 3 Bretagne

C'est la première mobilisation depuis la rentrée. Cet appel à manifester, lancé par les syndicats, contre la politique sociale du gouvernement était une journée test. Quelques heurts et dégradations ont eu lieu à Rennes. 

Par Hélène Pédech (avec AFP)

Lycéens, étudiants, salariés et retraités sont appelés à faire la grève et à manifester dans toute la France, pour la première fois depuis la rentrée. Il s'agit de protester contre la "destruction du modèle social" du gouvernement. L

Les syndicats espèrent que cette journée de mobilisation sera la première de la liste.

 

Un appel interprofessionnel



La CGT, Force Ouvrière, Solidiares, l'Unef, la Fidl et l'UNL sont derrière cet appel interprofessionnel lancé fin août.

Rien qu'en Ille-et-Vilaine, cinq manifestations sont organisées ce mardi: à Rennes, Saint-Malo à partir de la fin de matinée, à Redon, Fougères et Vitré en fin d'après-midi.

Dans la capitale bretonne, en tout début de matinée, une petite centaine d'individus a tenté de bloquer la faculté de Rennes 2, avant d'en être délogés par les gendarmes mobiles.
 


Sous le soleil à Lorient, 1500 personnes ont défilé en fin de matinée: fonctionnaires, ouvriers de la métallurgie, salariés du transport ont été rejoints par des retraités.
 

A Pontivy, une centaine de manifestants ont défilé notamment pour le maintien de l’hôpital et l’Ehpad de Guémené-sur-Scorff (Morbihan).
Mobilisation également à Brest (environ 2 000 manifestants) et Saint-Brieuc.

 
A Brest, environ 2 000 personnes ont pris part au cortège. / © France 3 Bretagne
A Brest, environ 2 000 personnes ont pris part au cortège. / © France 3 Bretagne


L'hélicoptère à Rennes



Le départ du cortège à Rennes, esplanade Charles de Gaulle, a été un peu tendu. Des jeunes, décidés à défiler en tête de cortège, refusent la présence du service d’ordre des syndicats. Un hélicoptère, équipé d'une caméra, survole le cortège. 

Etudiants, actifs (personnels de santé, fonctionnaires, etc...) et retraités soit environ 3 000 personnes, selon la Police nationale, défilent dans la rue avec, chacun leurs revendications.
 



Le point vers 16h



Initialement, cette date du 9 octobre avait été choisie par des organisations de retraités pour protester contre la revalorisation de leurs pensions, jugée trop faible, une mesure qui touchera des personnes déjà mises à contribution l'an passé avec l'augmentation de la CSG.
 

Des dégradations à Rennes



Quelques dégradations ont été commises à Rennes. Dans un communiqué, la préfecture indique mardi après-midi: "Si la marche s’est déroulée sans heurt majeur, les casseurs ont commis des dégradations sur le parcours de la manifestation (tags, dégradations de devantures, vitrines de trois établissements brisées) nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour scinder le cortège. Ces manoeuvres ont conduit les forces de sécurité à interrompre la déambulation et à utiliser de manière limitée des gaz lacrymogènes afin d’isoler les casseurs."

Aucun blessé n'est à déplorer. Le cortège s'est dispersé dans le calme en début d'après-midi.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus