L'arrêté sur l'épandage des pesticides dans le collimateur d'Eau et Rivières de Bretagne

épandage de pesticides / © Sebastien JARRY/MAXPPP
épandage de pesticides / © Sebastien JARRY/MAXPPP

Elles le considèrent comme un vrai retour en arrière. Les associations environnementales, comme Eau et Rivières de Bretagne sont vent debout contre l'arrêté gouvernemental règlementant l'utilisation des pesticides dans les domaines agricoles et non agricoles, en date du 4 mai dernier. 

Par Krystell Veillard

L'épandage de pesticides à proximité des fossés est désormais autorisé, les contraintes de distances avec des zones habitées pour épandre n'existent plus, les travailleurs agricoles, moins bien protégés... autant de mesures du nouvel arrêté gouvernemental sur les pesticides, qui font bondir les associations environnementales. Eau et Rivières de Bretagne et Générations Futures, considèrent que cet arrêté en date du 4 mai dernier est très en retrait par rapport aux dispositions précédentes et que c'est donc un vrai retour en arrière pour la protection de l'environnement, et des cours d'eau en particulier, mais encore en termes de santé publique pour la population. 

Les associations, qui avaient demandé au gouvernement de modifier et de compléter cet arrêté, n'ont pas reçu de réponse. Elles ont donc saisi le Conseil d'Etat, et déposé trois recours afin d'obtenir son annulation ou sa profonde modification

L'interview de Gilles Huet, Eau et Rivières de Bretagne, recueillie par Muriel Le Morvan 

ITW Gilles Huet, Eau et Rivières de Bretagne
L'interview de Gilles Huet, Eau et Rivières de Bretagne, recueillie par Muriel Le Morvan



A lire aussi

Sur le même sujet

Brest : sept ministres dont Édouard Philippe attendus ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne