• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Attentat de Strasbourg : les préfectures bretonnes renforcent la sécurité

Les marchés de Noël sont soumis à une sécurité renforcée (illustration à Rennes) / © France 3 Bretagne
Les marchés de Noël sont soumis à une sécurité renforcée (illustration à Rennes) / © France 3 Bretagne

Après l'attentat de Strasbourg qui laisse un terroriste en fuite, le Premier ministre a décidé de relever le Plan Vigipirate au niveau Urgence Attentat sur tout le territoire national. Les marchés de Noël et les organisateurs de manifestations grand public sont appelés à renforcer la sécurité.

Par Marc-André Mouchère


En raison des événements survenus mardi à Strasbourg, le plan Vigipirate a été relevé au niveau Urgence Attentat.

Ce niveau d'urgence permet une vigilance et une protection maximum en cas de menaces imminentes d'un acte terroriste ou à la suite immédiate d'un attentat.
infographie les niveaux vigipirate / © Préfecture de région Bretagne
infographie les niveaux vigipirate / © Préfecture de région Bretagne



Des mesures pour renforcer la sécurisation des sites de grande fréquentation


Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne et préfète d’Ille-et-Vilaine, a réuni ce matin les responsables des services de sécurité pour renforcer sans délai les mesures de sécurisation :

intensification des patrouilles et des rondes dans tout le département, notamment sur les lieux de rassemblement du public (marchés de Noël, marchés, lieux de culte, fêtes foraines, événements sportifs…)

diffusion aux maires du département et aux responsables d’établissements recevant du public des mesures de sécurisation dans le cadre du niveau « Urgence Attentat ».

Il est demandé à l’ensemble des élus, aux services de l’État ainsi qu’aux responsables des centres commerciaux et aux organisateurs d’événements de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la sécurisation des sites de grande fréquentation.

 

Que faire en cas d'attaque?


Tout d'abord se protéger soi-même, se mettre en sécurité et aider autour de soi à en faire autant.
Les préfectures diffusent sur les comptes tweeter des informations graphiques (affiches à imprimer) et une vidéo que voici :

 
 

Un guide des bonnes pratiques de sécurisation d'un événement de voie publique est disponible sur le site de la préfecture

 

Le préfet appelle à déclarer toute manifestation sur la voie publique


Dans cette période de fortes sollicitations des effectifs de police et de gendarmerie, le préfet déconseille vivement la tenue d’action de manifestation sur la voie publique.

Les manifestations ne sont pas interdites. Dans les Côtes-d'Armor, le préfet rappelle cependant que toute manifestation sur la voie publique doit faire l'objet d'une déclaration en préfecture ou en sous-préfecture au moins 3 jours avant sa date et son parcours doit être précisé. Cette procédure légale conditionne la liberté de manifester. Il est rappelé que, si la liberté de manifestation est garantie, elle doit se concilier avec d’autres libertés et que l’ordre public doit être assuré.

 

Pour tout un chacun, il est rappelé les mesures les plus courantes à adopter

 
  • signaler tout objet présentant un caractère insolite et dont le propriétaire n'a pas pu être identifié localement
    via le 17, 112 ou 114
     
  • signaler les agissements ou comportements manifestement anormaux qui pourraient faire penser qu’un acte malveillant va être commis
     
  • se soumettre aux inspections des sacs, paquets, bagages à main, et aux palpations de sécurité





 

Sur le même sujet

Littoral, rencontre avec Elise, ornithologue et philosophe

Les + Lus