• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Bretagne est la région qui compte le plus de propriétaires

Une maison typique des îles bretonnes / © BELPRESS/MAXPPP
Une maison typique des îles bretonnes / © BELPRESS/MAXPPP

Dans une récente étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), la Bretagne affiche un taux de propriétaire atteignant 66,3% des ménages. C'est le taux le plus élevé de France. Il a augmenté depuis 1968, suivant la tendance nationale.

Par Corentin Bélard avec l'Insee

En l'espace de 50 ans, la population bretonne a augmenté d’un tiers, passant de 2,5 millions à 3,3 millions. En parallèle, le nombre de ménages a doublé : 1 477 000 ménages en 2014 contre 753 000 en 1968. C'est ce que montre ce rapport de l'Insee.

Ceci s'explique par l'évolution des modes de vie. Auparavant, les ménages regroupaient plusieurs générations des grands-parents aux petits-enfants. Désormais, les enfants prennent leur envol plus tôt et chacun fonde son propre foyer assez rapidement.
 

Une majorité de propriétaires en Bretagne 

Parmi l'ensemble des ménages bretons, 66,3% sont propriétaires de leur logement. La Bretagne est la seule région de France métropolitaine à dépasser le taux de 65%.
A contrario, l'Île-de-France est la moins bien dotée en propriétaires. Dans cette région, ils ne sont 47,4% des ménages à être propriétaires. C'est également la seule région de France à compter une minorité de propriétaires.
 
© Insee
© Insee

En Bretagne, les Côtes-d'Armor comptabilisent le plus fort taux de propriétaires avec 70,9% des ménages. Suivent le Finistère avec 69,3% et le Morbihan avec 67,6% des ménages. 
L'Ille-et-Vilaine fait allure d'exception pour la région avec seulement 59,9% de ses ménages qui sont propriétaires.
 

Une raison historique

La Bretagne semble avoir été dans le haut de panier depuis longtemps.
La situation enregistrée en 2014 prévalait aussi en 1968. La Bretagne était déjà la région de France métropolitaine avec le plus fort taux de ménages propriétaires.
L’écart avec la moyenne nationale s’avérait même plus important : 55,3 % de ménages propriétaires comparé à 42,8 % pour l’ensemble de l’Hexagone.

Cette augmentation du taux de ménages propriétaires s'est surtout faite aux dépens de la part de celle des ménages logés gratuitement. 
Alors qu'en 1968 ils étaient 6,2% dans ce cas, ils ne sont plus que 1,3% en 2014. Cette situation de logement est devenue tout à fait marginale.
 
© Insee
© Insee

En Bretagne, comme en France métropolitaine, la part des ménages propriétaires augmente avec l’âge. Elle est très faible pour les moins de 25 ans (4,9 % en 2014) et la plus élevée pour les 60 ans ou plus (82,6 % en 2014). Sur cette même période, le taux de propriétaires a très fortement progressé parmi les agriculteurs, les cadres et les professions intermédiaires. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus