Bretagne sous-marine : secrets d'épaves

Plongée en eaux bretonnes pour découvrir les épaves, parfois bien cachées / © France 3 Bretagne
Plongée en eaux bretonnes pour découvrir les épaves, parfois bien cachées / © France 3 Bretagne

Des épaves emblématiques reposent dans les eaux bretonnes. Elles ne sont pas toujours faciles d'accès. Pendant l'été, notre équipe dont l'un des membres est plongeur cameraman a pu accéder à ces vestiges, témoins de l'histoire, de Douarnenez à Lorient en passant par Portsall ou Penmarc'h. 

Par Emilie Colin

Les nombreux naufrages qui se sont produits le long des côtes Bretonnes en font une région particulièrement riche en épaves sous-marines. Ce patrimoine immergé n'est pas accessible à tout le monde. Une équipe de France 3 Bretagne a pu en approcher quelques unes, dans des conditions pas toujours évidentes. 

"Le Castel Meur", un havre de paix et de contemplation


C'est l'une des épaves préférées des plongeurs de la baie de Douarnenez, cet ancien chalutier en acier gît par 33 mètres de fond depuis 1984.  Deux ans après sa mise à l'eau et en montant sur le slipway, le navire vacille et se couche dans le port sous les yeux effrayés des Douarnenistes. Sa coque toujours intacte joue pleinement son rôle de récif artificiel. La faune et la flore s'y sont établies pour se reproduire ou chasser. 



L'épave du "Thuringen" à Lorient, vestige de la Première guerre mondiale


Devant la presqu'ile de Gâvres, l'épave du Thuringen ne passe pas inaperçue avec son imense masse noire qui file en direction de la plage. Ce navire allemand de la première guerre mondiale a été cédé à la France au titre des dommages de guerre. Après des travaux de désarmements effectués à Brest, il est remorqué en Mai 1921 près de Lorient à Gâvres. Il a ensuite servi de cible aux exercices de tir de la Marine nationale. Même après des tirs d'obus, certaines salles restent ttoujours aussi impressionnantes



Penmarc'h : une épave qui se mérite, coincée entre deux blocs de granit


C'est une descente de plongée sous marine qui paraît presque anodine. À 52 mètres de profondeur se cache une épave extrêmement difficile à atteindre. Nous y sommes parvenus qu'à la troisième tentative. "La Cigale" est un remorqueur américain offert à la France. Il a fait naufrage en septembre 1947 est aujourd'hui bloqué entre deux énormes blocs de granit, au large des Etocs si bien qu'il est pratiquement impossible de le localiser.



Plongée dans les souvenirs de l'une des plus grandes marées noires, sur "l'Amoco Cadiz" à Portsall


"L'Amoco Cadiz" incarne des souvenirs difficiles pour le Finistère. Le 16 mars 1978 le navire provoque une immense marée noire. 40 ans après pourtant son épave est prisée par les plongeurs. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus