Bretagne: une population croissante mais vieillissante

Selon l'INSEE, avec 3 340 400 habitants au 1er janvier 2020, la Bretagne voit sa population croître mais également vieillir.  A noter, c'est la région française qui compte la plus faible proportion de personnes de 25 à 34 ans.
 
Foule au centre historique de Rennes, septembre 2020
Foule au centre historique de Rennes, septembre 2020 © Thomas Bregardis/MaxPPP
Selon les chiffres publiés par l'Insee, la Bretagne est avec 3 340 400 habitants au 1er janvier 2020, la 9ème région la plus peuplée de France et sa population a tendance à croître, notamment en Ille-et-Vilaine (+ 7 200) et dans le Morbihan (+ 1 300). En revanche, le Finistère (– 800) comme les Côtes d'Armor (–1 100) voient ce chiffre diminuer. 


Une région qui attire les retraités


Mais si au niveau de la région, on compte 6700 habitants de plus, ce n'est pas grâce au solde naturel qui pour la cinquième année consécutive est négatif. Le nombre de naissances est en effet inférieur au nombre de décès sauf en Ille-et-Vilaine. En 2019, avec 31400 bébés, on compte 300 naissances de moins que l'année précédente car le nombre de femme en âge de procréer a lui aussi diminué.

Si la population augmente, c'est plutôt grâce à un solde migratoire positif, avec davantage d'arrivées dans la région que de départs, et deux départements toujours privilégiés, l'Ille et Vilaine et le Morbihan. Mais ces nouveaux arrivants sont en général relativement âgés. Ainsi le Morbihan, où s'installent de nombreux retraités est le département où le vieillissement de la population s’est le plus accéléré pendant la dernière décennie (44,3 ans en 2019 contre 41,5 ans en 2009).
 
Bilan Insee 2019
Bilan Insee 2019 © INSEE
 

Une population vieillissante, et moins de jeunes qu'ailleurs


Et cette tendance au vieillissement de la population bretonne n'est pas limitée à ce département. Dans la région, l'âge moyen est de 42,7 ans soit 1,3 an de plus que la moyenne française. Un écart qui n'a cessé d'augmenter depuis 2010 (1 année de différence). Au sein de la région, les Costarmoricains sont les plus âgés en moyenne (45,0 ans), tandis que les Bretilliens sont les plus jeunes (39,7 ans). 

Les personnes âgées de 60 ans ou plus représentent 29,5 % de la population, contre 26,9 % pour la moyenne française. Et cette surreprésentation devrait s'accentuer à l'avenir vue la pyramide des âges. D'autant que l'espérance de vie grimpe, jusqu’à 78,7 ans pour les hommes et 85,2 ans pour les femmes

Au contraire, la Bretagne est la région qui compte la plus faible proportion de personnes de 25 à 34 ans (10,2 % contre 11,6 % en moyenne nationale). La proportion d’enfants de moins de 15 ans est également moindre dans la région (16,9 % contre 17,6 %).


Des mariages tardifs et plus de bébés hors mariage


Autres données à retenir de la synthèse de l'INSEE, l'âge des futurs époux au moment de se passer la bague au doigt. En Bretagne, les femmes ont en moyenne 37,1 ans et les hommes 39,4 ans. Des âges supérieurs à ceux des nouveaux mariés au niveau national (respectivement 36,1 et 38,6 ans).

A noter, que pour un mariage sur 4, il s'agit d'un remariage. Et que dans 4 cas sur 10, lorsqu'il s'agit de deux personnes qui se marient pour la première fois, des enfants sont déjà nés avant l'officialisation de cette union. 
En effet, 71 % des enfants naissent hors mariage, un record en France. Les Côtes d'Armor se distinguent même avec un chiffre de 75%.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société société