• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Canicule : l'exception de la Bretagne amuse sur les réseaux sociaux

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Quand la majorité de la France métropolitaine commence à souffrir de la canicule et de ses très fortes chaleurs, la Bretagne affiche quant à elle un temps maussade et pluvieux. Une situation que beaucoup de nos compatriotes envient, et dont ils s'amusent sur les réseaux sociaux.

Par Corentin Bélard


Ce lundi 24 juin, il fait 20°C à Brest quand Clermont-Ferrand affiche 33°C, tout comme le reste de la France qui suffoque au-dessus des 30°C. 
La situation a de quoi faire réagir. Les bulletins météo affichent clairement cette exception bretonne, ce qui entraîne les internautes à se défouler gentillement sur Twitter, où ils taclent la Bretagne sous la pluie qui ne connaît (pour l'instant !) pas les fortes chaleurs.
Des médias humoristiques prennent la main sur cet état de fait. Ainsi, le célèbre site parodique du Gorafi avertit ses lecteurs que la Bretagne fermerait ses frontières à l'arrivée massive de Français en quête de fraîcheur. Ce à quoi a répondu de manière tout aussi humoristique une page bien bretonne
Les Bretons répondent allègrement aux tweets de leurs concitoyens en se vantant, p̶o̶u̶r̶ ̶u̶n̶e̶ ̶f̶o̶i̶s̶, d'avoir un temps frais et pluvieux. 
D'autres associent à une invasion l'envie soudaine des Français à venir en Bretagne. Et ils le montrent sur les réseaux, reprenant des scènes cinématographiques.
La Bretagne peut se targuer d'éviter la canicule pour le moment. Cependant, dès mercredi les grosses chaleurs gagneront la Bretagne. Il fera 33°C à Rennes et 31°C à Brest jeudi.
 

Quand parle-t-on de canicule ?

Une canicule représente un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée. Les températures nocturnes sont en effet prises en compte dans le cadre de la vigilance météorologiques si elles sont élevées elles aussi plusieurs jours de suite. La canicule entraîne des risques pour la santé, notamment auprès des populations les plus fragiles. En France, la période des fortes chaleurs pouvant donner lieu à des canicules s'étend généralement du 15 juillet (parfois depuis la fin juin) au 15 août. 

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus