Canicule ou fortes chaleurs: attention à votre petit cœur

Même si ce n'est pas encore la canicule, les fortes chaleurs qui s'installent devraient vous inciter à prendre quelques précautions. Et surveiller vos proches qui seraient vulnérables.

Voilà l'été ! Et dès ce premier week-end de juillet, les températures doivent grimper sur toute la France. La Bretagne ne fait pas exception.

On parle pour l'instant de fortes chaleurs, l'amplitude thermique entre le jour et la nuit déterminera si l'on est en période de canicule, mais quoi qu'il en soit il faut prendre quelques précautions.

La Fédération Française de cardiologie nous rappelle que lors de ces fortes chaleurs, le cœur s'accélère. Même au repos. 

Le rythme cardiaque augmente de 10 à 15 pulsations/minute.
 

Les précautions


Les insuffisants cardiaques, les personnes âgées ou vulnérables et les jeunes enfants peuvent se trouver particulièrement fragilisés par un mercure élevé.

Et pour tout le monde : bien boire, se protéger du soleil, éviter les efforts violents.

Si l'on se retrouve en présence d'une personne qui subit un "coup de chaud", cette infographie rappelle qu'il faut la transporter dans un endroit frais, la faire boire, enlever ses vêtements et l'asperger d'eau fraîche ou la couvrir d'un linge humide.
 
 
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité