Le changement d'heure, c'est ce dimanche : comment bien le vivre ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Krystel Veillard .

Le changement d'heure, c'est dans la nuit de samedi à dimanche. Ce dimanche 29 octobre à 3h du matin, on passe à l'heure d'hiver et on va retarder nos réveils d'une heure, pour marquer 2h. On gagne donc du sommeil en plus, ça c'est du bonus, mais ensuite il y a le décalage...

Le passage à l'heure d'hiver chaque année, c'est d'abord un casse tête, on avance, on recule, on gagne ou on perd une heure ? Où suis-je, où vais-je et dans quel état j'erre ? C'est pourtant simple, il faut savoir que l'été, on a deux heures d'avance sur le soleil, l'hiver, une heure seulement. On va donc dimanche, se rapprocher du rythme solaire, donc on retarde nos horloges, et à 3h du matin, il sera 2h, c'est clair ! Non ? Certains ont une petite astuce : AVril = AVance d’une heure – octobreRE = REcul d’une heure, sauf que l'heure d'été, ce sera au mois de mars, mais bon, on va pas chipoter ! 
Ce qu'il faut retenir, surtout c'est que dimanche on gagne une heure de sommeil en plus. Et ça, moi je dis, que c'est tout bénéf... Si la première nuit, on peut donc considérer que c'est du bonus, le changement peut aussi perturber le sommeil dans les jours, voire les semaines à venir. Alors pour ne pas subir ce décalage, il est bon d'anticiper.

Les personnes sensibles au changement d'heure


Trois types de personnes sont notamment affectées par le changement d’heure. Les personnes âgées, dont les rythmes de vie sont très réguliers, avec des horaires fixes et dont le temps de sommeil est souvent plus court. Les plus jeunes aussi et en particulier les bébés, dont le sommeil peut être perturbé par la modification des horaires de coucher, et de lever. Les personnes malades ou hospitalisées, qui vivent plus difficilement l'adaptation à de nouveaux horaires. 

Se préparer au changement d'heure


S'adapter au changement d'heure et de rythme, nécessiterait en moyenne une semaine. Une semaine, pour une heure de décalage. Alors l'idéal, pour que le changement se passe le mieux possible, ce serait de décaler ses heures de sommeil de quelques minutes, ou même un quart d'heure pendant 2 ou 3 jours en amont, et il est donc grand temps de s'y mettre... même si en vacances c'est pas toujours facile avec des enfants, mais bon, mettons...

Profiter du soleil d'automne


Il faudrait encore essayer de sortir tous les jours, afin de profiter au maximum de l'ensoleillement, pour ça bien-sûr ça implique qu'il y ait du soleil, sinon ça marche moins bien. L'idée étant de synchroniser plus rapidement son rythme biologique. On peut aussi modifier un peu son rythme de travail, en commençant plus tôt pour finir plus tôt aussi et profiter de la lumière jusqu'à la fin de la journée, évidemment les employeurs ne sont pas toujours d'accord...

Se reposer la semaine qui suit


On dit aussi, qu'il faudrait se reposer au maximum dans la semaine qui suit le changement d'heure. Et sinon, pour ceux que tout ça stresse, et qui auraient peur de ne pas se réveiller en temps et en heure, il faut bien programmer la veille ses réveils, horloges et autres appareils électroniques.

On peut rappeler aussi que les Français et le sommeil, c'est une histoire compliquée, leur dette de sommeil serait très importante. Ainsi si 14% des Français seulement déclarent "dormir très bien",  80% des actifs se disent fatigués dans la journée (source étude OpinionWay - avril 2016). ).

Et pour tous ceux qui voudraient déjà commencere à anticiper le passage à l'heure d'été en 2018, ce sera le dimanche 25 mars à 2 heures ! De quoi prendre le temps de bien se préparer...
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité