• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corps dans la valise : condamnée en appel à 12 ans de réclusion pour le meurtre de son proxénète

Balance de la justice / © AFP - D. Meyer
Balance de la justice / © AFP - D. Meyer

Jugée en appel à Saint-Brieuc, Laïla Id Yassine a été reconnue coupable du meurtre de son ancien proxénète, dont le corps avait été retrouvé dans une valise flottant en rade de Lorient en juillet 2011. Elle a été condamnée à 12 ans de réclusion.

Par Thierry Peigné


C'est à l'issue de près de trois heures de délibération que le verdict est tombé ce mardi 13 novembre en fin de journée : 12 ans de réclusion pour Laïla Id Yassine. Une sanction similaire à celle du procès en première instance à Vannes en décembre 2016. Ce mardi, après une semaine de procès, l'avocat général avait requis entre 12 et 15 ans de réclusion.

Ouest-France rapporte que Laïla Id Yassine et ses avocats, qui avaient plaidé l'acquittement, auraient pris la décision de former un pourvoi en Cassation.
 

Rappel des faits

Laïla Id Yassine gérait un salon de massage du 9e arrondissement de Paris, en réalité un salon de prostitution dans lequel travaillait Élodie Le Toullec, une bretonne venue travailler dans le salon pour combler ses dettes.

Le 21 juin 2011, après une dispute, Laïla frappait le proxénète d'un coup de chandelier à la tête, avant de l'étrangler avec un câble, aidée d'Élodie. Une fois le corps dissimulé dans une valise, les deux femmes avaient pris un taxi pour Lorient où réside le père d'Élodie. Pensant à l'avenir de sa fille, ce dernier avait emprunté un bateau pour jeter la valise à la mer.
 
Lors du procès de décembre 2016, Élodie Le Toullec avait été condamnée à six ans d'emprisonnement pour complicité d'homicide volontaire. Son père avait quant à lui écopé d'une peine d'un an de prison avec sursis .
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus