Après l'incendie explosif de Plancoët, le suspect en garde à vue a été relâché

Quelques heures après le spectaculaire incendie, qui a détruit une station service à Plancoët (Côtes-d'Armor) dans la nuit du 2 juillet, une personne a été placée en garde à vue puis relâchée au bout de 24 heures. Elle était suspectée d'être en lien avec le sinistre.

Comme le montre cette vue aérienne prise par la cellule d'appui drone du SDIS 22, en explosant, les bouteilles de gaz ont été projetées à plusieurs dizaines de mètres de leur lieu de stockage.
Comme le montre cette vue aérienne prise par la cellule d'appui drone du SDIS 22, en explosant, les bouteilles de gaz ont été projetées à plusieurs dizaines de mètres de leur lieu de stockage. © Cellule d'appui service département de secours et d'incendie des Côtes-d'Armor.
"Il est plus que probable que le feu ait été allumé volontairement", explique-t-on au groupement de gendarmerie des Côtes-d'Armor. 

24 heures après le spectaculaire incendie d'une station-service à Plancoët (Côtes-d'Armor), qui a provoqué l'explostion de plusieurs bouteilles de gaz entreposées là dans la nuit de mercredi à jeudi, l'enquête se poursuit. "Dans ce cadre, une personne est depuis jeudi en garde à vue", confimait vendredi matin la gendarmerie, qui ne précisait pas s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme.

   

L'oeuvre d'un pyromane ?


Depuis plusieurs mois, des incendies volontaires sont allumés dans cette zone. "Des feux, plus ou moins importants, étaient allumés, la nuit, toujours dans le même quartier, non loin du supermarché Hyper U. Des feux de haies, dans une maison inhabitée ou, plus récemment, dans un hangar qui abritaient différents véhicules", précise Le Petit Bleu.

Particulièrement violent, l'incendie de jeudi matin n'a pas fait de blessé. 
 

Garde à vue levée


Vendredi après-midi, le parquet de saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a annoncé que la garde à vue de cette personne avait été levée sans faire davantage de commentaire.

L'enquête est toujours en cours précise la gendarmerie..

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter