Agriculteurs délogés, la RN12 fermée jusqu'à ce jeudi soir au moins

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Peigné
Les gendarmes ont procédé à l'évacuation des agriculteurs peu après 8h
Les gendarmes ont procédé à l'évacuation des agriculteurs peu après 8h © F. Leroy

Sur ordre du préfet des Côtes-d'Armor, les agriculteurs ont été délogés, dans le calme, par les forces de l'ordre. Les éleveurs tentent de re-mobiliser pour bloquer ailleurs. Endommagée, la RN12 ne rouvrira pas à la circulation avant ce jeudi soir minimum.

C'est vers 8h que sont intervenues les forces de l'ordre. Les agriculteurs étaient alors à peine une cinquantaine soit moitié moins que pendant la nuit. Ils n'ont pas opposé de résistance. "Nous nous y attendions, commente Didier Lucas de la FDSEA 22. A cette heure de la traite et du nourrissage des animaux, nous étions trop peu nombreux. Ce n'était pas la peine de chercher l'affrontement avec les forces de l'ordre."

durée de la vidéo: 00 min 54
Didier Lucas sur un pan de l'économie bretonne en danger

C'est donc dans le calme que les agriculteurs ont libéré les lieux où ils avaient passé toute la nuit autour de feux pour se réchauffer.

Depuis mardi 15h, près de 300 agriculteurs avec une quarantaine de tracteurs occupaient la RN 12 à hauteur de l'aire du Perray près de Saint-Brieuc.  Ils voulaient alerter une nouvelle fois sur les difficultés des éleveurs à survivre. Ils demandaient la venue de Manuel Valls pour lever le camp. 

LIRE : Blocage de la RN 12 : les agriculteurs vont passer leur première nuit de siège

Ce jeudi matin, la circulation aux abords de Saint-Brieuc a été chargée sur le réseau secondaire ainsi que sur les circuits de déviations mis en place à cause du barrage.

Il faudra plusieurs heures pour évacuer tous les déchets déversés sur la chaussée par les agriculteurs et pour remettre en état la 4 voies et les barrières de sécurité qui avaient été démontées. La circulation ne devrait pas être rétablie avant le début de soirée, ce jeudi, au plus tôt. 

Nouveaux blocages à Lamballe et Guingamp

De leur côté, les responsables syndicaux tentent de re-mobiliser les éleveurs. Ils projettent de déplacer les points de blocage vers Lamballe et Guingamp (22). Mais le froid, la fatigue, le désappointement risquent d'en décourager certains.
durée de la vidéo: 00 min 22
Pierre Lambert, préfet deu 22, sur suite des blocages agricoles

Des actions similaires sont programmées ou en cours à Laval (53) et au Mans (72).

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.