En direct Colère des agriculteurs en Bretagne

Revivez la journée de mobilisation agricole de mercredi

"Zone agricole en danger", une nouvelle Zad, c'est ce que les éleveurs bretons ont installé ce mercredi après-midi sur la RN 12, la 4 voies Rennes - Saint Brieuc. A l'appel de la FDSEA des Côtes d'Armor et des Jeunes Agriculteurs un blocage total et durable a commencé. Les éleveurs, toutes productions confondues réclament la venue du Premier ministre et des engagements de l'Etat et des distributeurs face à la crise du monde agricole. Les agriculteurs vont passer leur première nuit sur place.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 21/01/2016 à 09:24

    La préfecture ne fera pas intervenir les forces de l'ordre cette nuit

    A la suite d'une réunion de plus de deux heures en préfecture de Saint-Brieuc, les agriculteurs ont reçu l'assurance que leurs revendications seraient remontées jusqu'au préfet de région et au gouvernement.

    Ils ont aussi obtenu que le dispositif de gendarmerie qui "encadre" la manifestation soit plus "souple" pour les agriculteurs qui souhaitent passer les barrages pour rejoindre le mouvement. Depuis plusieurs heures, il leur était interdit de le faire.

    La préfecture précise qu'il n'est pas envisagé de faire intervenir les forces de l'ordre dans la nuit pour déloger les agriculteurs de leur siège sur la RN 12.

    Retour sur les dernières heures de blocage de la RN12 : le siège des agriculteurs

    Autour de feux de palettes pour se réchauffer, des dizaines d'éleveurs bretons, inquiets pour leur avenir, bloquent depuis mercredi après-midi l'axe routier Brest-Rennes, près de Saint-Brieuc, menaçant de rester sur place plusieurs jours en attendant la visite du Premier ministre Manuel Valls.

    "Nous l'avions rencontré l'an dernier mais rien n'a changé depuis", regrette Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes d'Armor.

    "Nous sommes allés à Paris en septembre, mais c'est comme si nous n'avions rien fait", se désole l'un d'eux. "Les politiques nous entendent mais ne nous écoutent pas. Nous en sommes toujours au même point, sauf qu'on s'enfonce chaque jour davantage dans le rouge".

    Alors que le gouvernement explique ne pas pouvoir aider davantage les producteurs français en raison des règles européennes, les syndicats interrogent: "L'Espagne aide ses éleveurs: pourquoi pas la France? L'Allemagne protège ses marchés: pourquoi pas la France?"

    Intervenants : Jean-Pierre Leroy, producteur de lait - Trégueux (22) - Sébastien, producteur de lait Plemy (22) - Didier Lucas, président FDSEA 22 / Reportage : N. Rossignol - J.M. Seigner

    Les agriculteurs se sont installés pour rester sur la RN12

    Les manifestants ont l'intention de maintenir leur blocage jusqu'à samedi au moins. 

    Images : Jean-Marc Seigner

    La manifestation agricole à Quimper est terminée

    Des round ballers en feu et du fumier devant la préfecture. Les agriculteurs ont laissé leur signature avant de quitter les lieux.

    Fin manif agriculteurs Quimper
    Les agriculteurs ont déversé du fumier et brûlé des round ballers en fin de manifestation à Quimper (29) - S. Souiller

    Pas de fortes perturbations sur les déviations mises en place depuis 14h30

    Les manifestants ont bien l'intention de s'installer pour un blocage dans la durée

    Peu après 15h, à l'appel des syndicats FDSEA et JA, une centaine d'agriculteurs et une quarantaine de tracteurs ont commencé à bloquer la N12 à la sortie est de Saint-Brieuc, bloquant cet axe emprunté chaque jour par des dizaines de milliers de véhicules (60 000 environ).

    Vers 16h, la préfecture comptabilisait à hauteur de l'aire de covoiturage du Perray (Trégueux) : 39 tracteurs, 21 remorques et environ 300 manifestants regroupés

    Les manifestants ont entrepris de démonter la barrière de sécurité centrale. Ils ont l'intention de maintenir leur blocage au moins jusqu'à samedi, ont fait savoir
    les syndicats, qui réclament la venue du Premier ministre, Manuel Valls.

    Images Nathalie Rossignol

    Dans le blocage de la RN 12

    Les tweets de notre journaliste sur place, @nathrossignol

    "PLEIN LES BOTTES" le nom de l'opération des agriculteurs à Quimper

    Opération Plein les bottes
    Opération "Plein les bottes" à Quimper (29) - S. Souiller

    A Quimper, les agriculteurs manifestent aussi en centre-ville

    Les Jeunes agriculteurs et la FDSEA Finistère avaient appelé à un rassemblement ce mercredi après-midi devant la préfecture du Finistère, à Quimper. 

    25 tracteurs et 200 agriculteurs ont fait le déplacement pour cette opération baptisée "Plein les bottes".
    Les agriculteurs réclament une nouvelle fois pour un étiquetage de l'origine des produits et pour la fin des distorsions de concurrence. L'objectif : "redonner de la compétitivité à nos entreprises et instaurer l'étiquetage obligatoire pour l'ensemble des produits y compris les produits transformés". 

    Des représentants syndicaux sont reçus en préfecture.

    Pour voir les photos en grand : cliquez ICI

    Manifestation des agriculteurs à Quimper devant la préfecture
    Manifestation des agriculteurs à Quimper devant la préfecture - S. Souiller

    Les tracteurs arrivent au fur et à mesure

    Convergence des deux cortèges de tracteurs au niveau de l'air de covoiturage du Perrais sur la N12. Suivez @nathrossignol sur Twitter.

    La RN12 a été bloqué peu avant 14h45

    La carte des déviations pour éviter le blocage de la RN12

    Voici la carte diffusée par la préfecture des Côtes-d'Armor des déviations en place pour éviter le blocage de la RN12 par les agriculteurs.

    Pour voir la déviation en plus grand, cliquez ICI

    Carte des déviations de la RN12 mercredi 20/01/2016
    Carte diffusée par la préfecture 22

    C'est aussi ce mercredi que les Bonnets roses ont choisi pour lancer un ultimatum à l’union des groupements de producteurs de porcs

    Une semaine après le grand rassemblement des Bonnets roses à Plérin (Côtes-d'Armor), le collectif Sauvons l'élevage français (SEF) tire un premier bilan et lance un ultimatum aux groupements.

    Extraits de leur communiqué :

    "Suite au rassemblement d’un millier de personne le Jeudi 14 Janvier à Plérin ou la SEF (Sauvons l’Elevage Français) a présenté son mouvement et ses revendications, le mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur avec environ 2000 adhésions. Nous avons écouté l’ensemble des acteurs de la filière INAPORC, CRP, UGPVB, FNP et Olivier ALLAIN, vice-président du conseil régional.
    Nous avons mis la pression sur les groupements pour restructurer l’organisation de la production. Après un tour de table ou chaque président de groupement s’est exprimé, il en ressort un refus catégorique de cette OP que tout le monde veut mais que personne ne veut faire.
    Nous demandons un rendez-vous très rapidement auprès de Michel Bloc’h président et Jacques CROLAIS directeur de l’UGPVB. Sans réponses concrètes de leur part nous demanderons la suspension des cotisations et leur démission.
    (...)
    On réitère notre demande d’étiquetage informant l’origine de la viande dans les produits transformés.
    On pose la question aux abatteurs, pourquoi ils ne profitent pas comme les Allemands et les Espagnols des aides Européennes pour le stockage privé ?
    (...)
    Restons mobilisés. Tous ensembles, on vaincra"

    Les producteurs de lait du Morbihan ne sont pas en reste pour manifester leur colère

    Ce mercredi matin à Questembert dans le Morbihan, les producteurs de lait ont détourné des camions de collecte de la laiterie Colarena du groupe Eurial vers le centre culturel Asfodel où la laiterie organise une réunion avec ses adhérents du Morbihan. Au centre des discussions : les prix annoncés pour 2016, le sujet qui fâche.

    Eric Pinault recevait en direct de Questembert Franck Guéhennec, président de la FDSEA 56 suite à l'action des producteurs laitiers

    Blocage de la RN 12: comment cela va-t-il se passer ?

    A partir de 13 heures, des dizaines de tracteurs avec remorques convergeront en deux convois vers Trégueux, pour bloquer la RN 12 à l’aire de co-voiturage du Perray. La RN 12 est empruntée chaque jours par des dizaines de milliers de véhicules. Les organisations syndicales entendent maintenir leur blocage plusieurs jours.

    La préfecture des Côtes-d'Armor précise que "des déviations seront mises en place à partir de 13 heures au niveau de Châtelaudren dans le sens Brest / Rennes et de Lamballe dans le sens Rennes / Brest.

    Il est recommandé aux automobilistes souhaitant effectuer le trajet Brest / Rennes et inversement, d’emprunter la RN 164

    Déviations mises en place pour la RN 12 mercredi à partir de 13h
    Déviations mises en place pour la RN 12 mercredi à partir de 13h - Préfecture 22

    Le blocage total de la RN 12

    La FDSEA et le CDJA des Côtes d’Armor s’organise ce mercredi matin pour un blocage total de la RN 12 à hauteur de Saint-Brieuc. Ils réclament la venue du premier ministre Manuel Valls, et souhaitent que l’Etat et les distributeurs se mobilisent face à la crise agricole.

    Ils disent exiger,"compte tenu de l'urgence, des résultats immédiats pour:

    - le versement pour tous de 100% des aides Pac 2015 [NDLR: versement initialement prévu pour octobre 2015 avec possibilité de le transformer en avance de trésorerie];
    - le lancement de la réorganisation de la filière porc (...);
    - l'engagement des distributeurs et des industriels pour que les négociations commerciales en cours se fassent dans le respect du travail des agriculteurs, toutes productions confondues (respect d'un prix équitable au producteur, respect de la qualité "origine France", respect de la transparence sur la répartition des marges tout au long des filières. (...)

    Lire: Les éleveurs appelés à bloquer la RN12 mercredi

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité