• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes: une contre-manifestation de cyclistes à Saint-Brieuc

Une association de cyclistes de Saint-Brieuc organsie samedi 17 novembre une contre-manifestation en vélo / © Association Vélo-Utile Saint Brieuc
Une association de cyclistes de Saint-Brieuc organsie samedi 17 novembre une contre-manifestation en vélo / © Association Vélo-Utile Saint Brieuc

Une association de cyclistes bretons organise samedi à Saint-Brieuc une contre-manifestation de "gilets jaunes" à vélo pour faire "entendre un autre son de cloche"

Par AFP


Une association de cyclistes bretons organise samedi à Saint-Brieuc une contre-manifestation de "gilets jaunes" à vélo pour faire "entendre un autre son de cloche" sur fond de grogne contre la hausse des prix des carburants, a indiqué mercredi un de ses responsables à l'AFP.


"Essence trop chère? Changez de pompe !"


"Essence trop chère ? Changez de pompe !", proclame l'appel à manifester, illustré d'une pompe à essence et d'une pompe à vélo, publié sur Facebook par l'association bretonne Vélo-Utile. "Les vrais gilets jaunes, c'est pas eux, c'est nous !", a expliqué à nos confrères Clément Janot, un de ses responsables. "Le gilet jaune, c'est un accessoire de cyclistes que l'on porte toute l'année sur le dos. On ne le met pas juste une semaine par an pour dire qu'on n'est pas content."

L'association, qui revendique 500 adhérents, appelle à une déambulation cycliste samedi après-midi dans les rues de Saint-Brieuc"seul, en famille ou entre amis".
 

 

"Le pouvoir du peuple 22"


Au même moment, un groupe Facebook de gilets jaunes, "Le pouvoir du peuple 22", appelle à un rassemblement à l'aéroport de Trémuson et au blocage d'une zone commerciale en périphérie de Saint-Brieuc. 

"Le but n'est pas d'organiser une confrontation. On ne veut pas en découdre", a souligné Clément Janot, en se disant "pacifiste".  "On veut juste faire entendre un autre son de cloche, montrer qu'il n'y a pas que la voiture et que c'est possible et urgent de faire autrement", a-t-il ajouté. "Évidemment, il n'est pas question d'obliger tous les cyclistes à faire du vélo mais de dire que c'est une alternative crédible et sous-utilisée."

Des manifestations similaires, à l'appel d'associations de cyclistes, sont notamment prévues samedi 17 novembre à Lons-le-Saunier (Jura), Tours et Nantes. 

 

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus