Les pompistes font leur retour dans les stations-service, le métier avait disparu depuis les années 80

Le groupe Total Énergie réinstaure dans ses stations-service le métier de pompistes, disparu de l'hexagone depuis les années 80. Trois cent personnes seront embauchées en 2024.

Se faire servir à la pompe et repartir le réservoir bien plein, mais sans en avoir plein les mains, c'est le nouveau service veut proposer Total Énergie dans 300 de ses stations-service en France cette année. Mais un service pas si nouveau que ça puisque ce métier a existé jusque dans les années 80 avant de disparaitre au profit des paiements automatiques par carte bancaire. En revanche, en Outre-mer, comme à l'île de la Réunion, le métier a perduré. 

6 stations concernées en Centre-Val de Loire

Le groupe Total Énergie a donc décidé de réinstaurer ce métier disparu "pour recréer du lien et du service" au sein de la station, selon Annick Noble, Directrice régionale Centre-Val de Loire de TotalEnergies. Un service gratuit désormais réinstauré dans certaines stations-service Total, dont six en Centre-Val de Loire. En effet, trois stations proposent ce service à Orléans, une à Bourges et deux à Tours.

Ce sont majoritairement des stations urbaines à forte fréquentation avec une typologie de clientèle trajet domicile travail. Cibler ces stations permet de fluidifier le trafic de ses stations très fréquentées.

précise Total.

Que fait précisément cet employé à la pompe ? Au-delà de pouvoir faire le plein des voitures et de contribuer à la diminution de l'attente à la pompe, le pompiste est aussi à la disposition des clients pour les aider à utiliser des équipements comme le compresseur d'air pour refaire la pression de ses pneus. "Pour nous, c'est un vrai plus, c'est une personne supplémentaire sur la station qui aide les clients avec l'essence, mais aussi le lave-glace, il peut refaire le niveau d'huile gratuitement…" témoigne Jérémy Fruchart, gérant de la station relais Tours Sainte Ragonde. Et certains clients viennent désormais dans sa station, car ils savent qu'ils y seront servis.

On a des clients de tout âge qui veulent se faire servir, des séniors, mais aussi des jeunes qui viennent de passer le permis. On a aussi des clients qui sont encore très surpris que ce métier soit revenu dans notre station !

Jérémy Fruchart, gérant de la station relais Tours Sainte Ragonde

Une façon d'aller à contre-courant de l'automatisation et de ramener du sens au mot "service" dans le nom station-service, une notion qui a séduit Jérémy Fruchart. "Là où certains supermarchés suppriment des emplois pour y mettre des caisses automatiques, nous, on remet du monde sur la piste pour servir les clients. Le contact humain est très important".

Et pour ne pas se faire prendre à contre-courant avec les véhicules électriques, les stations Total ont aussi mis en place des bornistes pour aider les clients à la recharge de leurs voitures. Un service également présent dans six autres stations Total de la Région vers Châteauroux, Romorantin, Sainte-Maure-de-Touraine, Saran ou encore Sancerre.

De meilleurs services pour un carburant plus cher ?

Ce nouveau service aura-t-il une incidence à la pompe, dans des stations Total déjà au-dessus des prix pratiqués en supermarchés ? Car si le service est gratuit pour les clients, il génère toutefois des emplois supplémentaires. 300 personnes seront recrutées en CDI pour 1800€ brut mensuel par le pétrolier un peu partout dans l'Hexagone. "Le prix de notre carburant est plafonné, il ne peut pas dépasser les 1€99", rassure Annick Noble. Car ce pompiste sera aussi présent pour conseiller les clients sur les produits disponibles en boutique. Et c'est là que le groupe pétrolier compte se rattraper, en boostant ses ventes d'achats annexes à la station. Pour l'heure, 130 stations-service du groupe TotalEnergie proposent déjà ce service.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité