• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guingamp : 500 photos de bébés pour interpeller sur l'avenir de la maternité

La fresque représente 507 nouveaux-nés à la maternité de Guingamp / © Fabrice Leroy
La fresque représente 507 nouveaux-nés à la maternité de Guingamp / © Fabrice Leroy

Face à la forte mobilisation des Guingampais pour sauver leur maternité, sa fermeture prévue a été suspendue. En juillet 2020, le débat reviendra sur la table mais pour l'instant, la maternité continue de fonctionner, surtout que le nombre de naissances reste stable.

Par Corentin Bélard


On ne peut pas la rater. Sur le fronton de la médiathèque de Guingamp, une grande fresque affiche les visages des derniers nés dans la maternité de Guingamp. Ils ont tous moins de trois mois.

L'établissement menace de fermer, comme bon nombre de maternités en France, par manque de naissances. Dans le contexte difficile de l'annonce de la fermeture, 485 enfants sont nés à Guingamp en 2018, soit 15 de moins seulement qu'en 2017. Il en faut 500 pour qu'elle soit maintenue. 
 
  

507 visages

Pour s'opposer à la décision de l'Agence Régionale de Santé de fermer la maternité le 1er février 2019, les habitants de la ville avaient créé une page Facebook pour se fédérer contre ce projet. Ils avaient multiplié les actions et courriers adressés aux instances en charge de la procédure. Depuis, suite à l'intervention d'Emmanuel Macron, la décision de fermeture de l'établissement a été suspendue jusqu'en juillet 2020.

Le projet le plus important est la réalisation de cette fresque, le Mur des Kalonig (Petits cœurs en breton), inaugurée ce 17 juin en fin d'après-midi. Cette fresque est composée des visages de 507 derniers nés dans la maternité. Une manière d'humaniser les personnes dépendantes de son existence, et d'affirmer le côté collectif des revendications. 
 

Avec le soutien de Philippe Le Goff, maire de Guingamp, les opposants à la fermeture ont pu montrer leur travail au plus grand nombre en l'installant sur la médiathèque.

La municipalité s'est mobilisée pour sauvegarder ce service public. Si elle ferme, les maternités les plus proches sont celles de Lannion et Saint-Brieuc, voire Morlaix et Carhaix-Plouguer.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus