Guingamp-Strasbourg : "cette égalisation va hanter nos nuits" (Antoine Kombouaré)

Antoine Kombouaré, l'entraîneur de Guingamp, n'a pas avalé la défaite de ses hommes face à Strasbourg (1-1). L'égalisation des Alsaciens en toute fin de match a coupé court à tous les espoirs des Guingampais de remporter une première victoire au Roudourou.
L'entraîneur guingampais Antoine Kombouaré à l'issue du match entre Guingamp (EAG) et Strasbourg le 27/10/20 au stade du Roudourou à Guingamp - 27/10/2018
L'entraîneur guingampais Antoine Kombouaré à l'issue du match entre Guingamp (EAG) et Strasbourg le 27/10/20 au stade du Roudourou à Guingamp - 27/10/2018 © AFP - C. Triballeau

"C'est un très mauvais nul. On était à deux doigts du bonheur. On a pris un coup sur la tronche". La déception du coach costarmoricain était grande ce samedi soir à l'issue de la rencontre. Jusqu'à la 88e minute de jeu, les Costarmoricains menaient au score face aux Strasbourgeois. Leur rêve de victoire a été anéanti suite au but de Kévin Zohi, qui après un centre de Benjamin Corgnet, crucifiait le portier breton (1-1, 88).

Le but de l'Alsacien venait récompenser les joueurs de Thierry Laurey, qui en dépit d'une maîtrise plutôt à leur avantage, ont connu les pires difficultés pour contourner l'énorme bloc défensif guingampais. Souvent pris dans l'entonnoir malgré une vraie volonté de construire et de rester patients, les Strasbourgeois ont souvent manqué d'imagination et de vitesse d'exécution pour créer le danger.

Les Bretons, qui attendent toujours leur premier succès à domicile de la saison, avait pourtant réussi à piquer dès leur première offensive. Un long ballon de Nathaël Julan astucieusement dévié par Ronny Rodelin, avait permis à Nicolas Benezet de reprendre victorieusement de la tête le centre parfait d'Étienne Didot (1-0, 6ème minute de jeu).

Confrontés à une défense basse et plus resserrée que jamais, les Alsaciens inquiétaient tout de même Kalle Johnsson sur une frappe de Lionel Carole captée en deux temps (22e minute). Après la pause, leur domination s'intensifiait face à des Guingampais toujours de moins en moins capables de tenir le ballon. Les Strasbourgeois pensaient arriver à leur fin en obtenant un penalty sur une main de Franck Tabanou (76e minute). Une occasion en or que Lala ne convertissait pas, butant sur un excellent Johnsson (77e minute).
 

Les regrets de Kombouaré

"Strasbourg n'était peut-être pas dans un bon jour et il aurait fallu en profiter. Nous nous sommes procuré pas mal de situations, on a bien réussi à sortir les ballons mais quand on ne met pas le deuxième but... Cette égalisation va hanter nos nuits mais il faut continuer à bosser. Quand on est dernier, les événements sont souvent contraires. Après, j'ai aimé le visage de mes joueurs, même si le sentiment général est gâché par cette fin de match catastrophique."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
eag en-avant guingamp ligue 1 football sport