Nécrologie : Pierre Ziegler prend définitivement le maquis

L'ancien résistant breton Pierre Ziegler est décédé. En 1944, dans les Côtes du Nord, il avait rejoint le maquis de Coat Mallouen pour livrer bataille aux Allemands. Il n'avait alors que 17 ans.    

© Pierre Ziegler en 2017, montrant la photo d'un de ses camarades abattu par les Allemands au Maquis de Coat Mallouen.
Pierre Ziegler s'est éteint le 25 décembre à 93 ans. C'était une figure de la résistance en Bretagne.

En juillet 1944, le jeune guingampais de 17 ans avait rejoint le maquis de Coat-Mallouen. C'est là dans un bois près de Saint-Connan que sous les ordres du Lieutenant Robert, un parachutiste SAS formé à Londres, des résistants se planquaient pour mieux tendre des embuscades aux Allemands.

"Au lycée, à Guingamp, racontait Pierre Ziegler, certains professeurs s'étaient engagés dans la Résistance, et nous faisaient partager leur idéal de liberté. C'est cela qui m'a guidé vers le maquis, avec quelques camarades".  

Mais le 27 juillet, les 300 maquisards vont se faire déloger. "On a tenu deux heures, se souvenait Pierre Ziegler. Au début on a tapé dans le tas, ils ont subi des pertes mais on a du se replier"Chez les résistants, les combats vont faire 13 morts, dont certains camarades de Pierre Ziegler.

L'ancien maquisard, qui avait aussi participé à la Libération de Guingamp, nous avait raconté cette page de l'histoire bretonne en 2017
, à l'occasion du tournage du film "Shelburn" dans le bois de Coat Mallouen 
 

Après la guerre, son engagement dans l'armée le mènera en Indochine, en Mauritanie et en Algérie. Revenu dans le civil, il sera aussi le fondateur de l'entreprise Ziegler Matériaux. 

Commandeur de la Légion d'honneur, Pierre Ziegler avait aussi présidé "l’Association des anciens et amis du Maquis de Coat-Mallouen", pour perpétuer la mémoire de la Résistance locale.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition résistance histoire seconde guerre mondiale