Les jardins de la rue au Lin : une thébaïde au bord du canal de Nantes à Brest

A Gouarec,dans les Côtes-d'Armor, le jardin de la maison de la rue au Lin borde le canal de Nantes à Brest et la rivière du Doré. La demeure et son parc ont été façonnés en prenant en compte cette présence de l'eau. Sa propriétaire, Marylin, une britannique, a donné au lieu un charme particulier.

Les jardins de la maison de la rue au Lin : l'eau toujours présente.
Les jardins de la maison de la rue au Lin : l'eau toujours présente. © Christophe Rousseau

Le petit bourg de Gouarec dans les côtes d'Armor, est bordé par le canal de Nantes à Brest et juste en parallèle par la petite rivière du Doré.

A un endroit caché par la végétation, les plus perspicaces remarqueront une série d’arrosoirs qui se déversent dans le cours d’eau. Ils proviennent du jardin de la maison de la rue du lin.

une installation en espalier depuis le jardin vers la rivière du Doré
une installation en espalier depuis le jardin vers la rivière du Doré © Christophe Rousseau

 

La maison fut acquise en 1939 par la famille du mari de Marylin Le Moign. Le couple va remanier le terrain pour donner au jardin un nouvel aspect en prenant en compte la particularité des lieux.

 

La maison et ses terrasses en façade.
La maison et ses terrasses en façade. © Christophe Rousseau

 

"Le terrain est inondable. A cause de cela, la famille avait fait construire la maison toute en hauteur. Ma cave par exemple, c'est en fait le rez-de-chaussée! explique Marylin . " Alors, j'ai fait dessiner le jardin pour avoir une vue du premier et du deuxième étage, là où l'on vit, afin de pouvoir regarder le jardin de haut !"

Au fil des allées : onze petits jardins à découvrir !

Pas de vue panoramique pour le public mais le visiteur peut déambuler au fil des allées pour découvrir ce parc constitué de onze petits jardins paysagers. Rien de rare dans les fleurs mais un jardin au naturel avec des variétés aux multiples couleurs selon les saisons.

 

Les rosiers s'harmonisent avec les vieux murs.
Les rosiers s'harmonisent avec les vieux murs. © Christophe Rousseau
Couleurs et fleurs : un jardin "au naturel !"
Couleurs et fleurs : un jardin "au naturel !" © Christophe Rousseau

 

Une jungle savamment controlée aime à dire sa propriétaire et un lieu propice à la surprise et à la découverte. De-ci de-là : des sculptures, des porches, des pièces d’eau.

Face à la bâtisse : un œil averti remarquera aussi une astuce architecturale dans la conception des terrasses.

 

Succession de terrasses pour donner une perspective au jardin.
Succession de terrasses pour donner une perspective au jardin. © Christophe Rousseau

 

Jeux de perspectives avec les terrasses, comme un trompe-l'oeil !

"Je trouvais que ma maison avait l'air disproportionnellement grande par rapport au jardin et qu'une façon de la rendre moins imposante était de créer plusieurs terrasses en façades pour couper la perspective."

"J'ai aussi fait bâtir un mur en pierres anciennes entre la première et la deuxième terrasse avec deux portes cintrées. Si bien qu'on peut traverser ce mur par un escalier central ou deux arches latérales!" détaille la maîtresse des lieux.

 

Un petit muret central permet d'accéder au fond du jardin.
Un petit muret central permet d'accéder au fond du jardin. © Christophe Rousseau
Découverte à travers un porche de verdure !
Découverte à travers un porche de verdure ! © Christophe Rousseau

De chambre en chambre, les thèmes varient : mixed borders, rosiers parfumées et allées fleuries agrémentent les 8 000m2 du terrain.

durée de la vidéo: 03 min 19
Le jardin de la rue au lin : reportage de Catherine Jauneau et Christophe Rousseau.

Marylin, d’origine britannique, a comme tous ses compatriotes l’art des jardins chevillé au corps et a composé sa petite thébaïde comme on dessine une oeuvre. Avec son accent encore légèrement marqué, elle s'enthousiasme :

Par la couleur, par la végétation, par la succession des saisons, le jardin offre des tableaux en perpétuel mouvement.

Marylin Le Moign

 

Couleurs au fil des allées.
Couleurs au fil des allées. © Christophe Rousseau

 

"On peut aussi le découvrir de diverses façons car il y a différents chemins et des sens circulation en fonction des porches et des ouvertures. C'est magique!"

 

Des sculptures jalonnent le jardin.
Des sculptures jalonnent le jardin. © Christophe Rousseau

 

A  Gouarec, les habitants du bourg appellent parfois la maison du lin : le château ! Marylin en sourit et ouvre volontiers les portes de son jardin classé "jardin remarquable" pour partager sa passion.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardins nature sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter