Arnaud Montebourg aux salariés de Nokia: "la possibilité de construire un nouvel Alcatel"

Il est venu proposer de relancer le site de Nokia à Lannion sous une autre forme. L'ancien ministre de l'économie Arnaud Montebourg, qui n'a pas encore annoncé ses projets concernant les élections présidentielles, estime que l'ingéniérie télécom de Lannion doit changer de cap, et de propriétaire.

© F Leroy/ FTV

"Quand Alcatel a été vendu à Nokia, on a choisi, nous, la France et la Bretagne avec, le mauvais cheval".  Arnaud Montebourg, ministre de l'économie de 2012 à 2014, n'est pas tendre avec le groupe finlandais de téléphonie et conception de réseaux.

Etape en Bretagne

Arnaud Montebourg entame ce lundi 25 janvier un tour de France où il espère tester son éventuelle candidature aux prochaines élections présidentielles. Lannion est la première étape de deux jours à travers la Bretagne,  de Lannion au port de Roscoff, après le Brexit, en passant par Morlaix sur le site de Hop!

A Lannion, Arnaud Montebourg a présenté aux salariés ainsi qu'à Gérard Lahellec, sénateur (PCF) des côtes d’Armor et Marc Lefur, député (LR) des Côtes d’Armor, son plan de "reconstruction de la production dans les télécommunications", un plan qu’il compte adresser ensuite au Premier ministre Jean Castex.

Suppression de 211 postes


En juin 2020, l'annonce d'un quatrième plan social en 5 ans chez Nokia a suscité la colère des salariés et des élus de la région de Lannion. Au départ, 407 supressions de poste étaient annoncées. Finalement, les départs concerneraient 211 salariés, notamment parmi les jeunes ingénieurs.  

Fleuron des télécoms depuis les années 1960, le site industriel de Lannion a changé successivement de mains jusqu'à la dernière vente en date, lorsque Alcatel-Lucent est racheté par Nokia en 2016. Pour Arnaud Montebourg, le mal vient de là. "Nous nous retrouvons embarqué dans le char de Nokia avec une destination inconnue".


"Un nouvel Alcatel"


L'ancien ministre de l'économie propose rien moins que de mettre fin à l'aventure, en lançant une nouvelle entreprise, "un nouvel Alcatel". "C'est une stratégie qui est portée par des industriels de la défense", affirme Arnaud Montebourg.

 

Je suis venu faire une proposition aux organisations syndicales, ainsi qu'aux élus du territoire [..] qui pour moi est peut-être le moyen de reconquérir enfin notre indépendance dans les télécoms [...] en inventant la 5G nouvelle génération.

Arnaud Montebourg, chef d'entreprise, ancien ministre de l'économie

 

Ballon d'essai pour partir en campagne?


Concernant ses intentions et ses propres projet en politique, Arnaud Montebourg élude la question. Pas question de dévoiler pour l'instant s'il se portera candidat à l'élection présidentielle en 2022.

"Bien sûr qu'on me prête des projets, mes idées sont saluées [par diverses personnalités politiques], tant mieux, c'est que je ne dois pas être trop éloigné de la vérité!"
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie technologies