"Veuillez déclarer votre problème entre 8h et 19h" : les urgences de Lannion fermées la nuit, 2 000 personnes manifestent

2 000 personnes étaient rassemblées en fin de matinée à Lannion (Côtes-d'Armor) ce samedi 13 janvier 2024. Les manifestants sont venus soutenir l'hôpital de la ville, soumis à une mesure de régulation des urgences à partir du 1er mars 2024.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

À l'appel du comité de défense de l'hôpital de Lannion, 2 000 personnes environ étaient rassemblées sur la place de la mairie de la ville costarmoricaine. Les manifestants ont protesté contre la mesure de régulation des urgences de Lannion. Le service sera fermé la nuit à partir du 1er mars 2024, un mode de fonctionnement qui devrait perdurer au moins jusqu'en juin 2024.

Appeler le 15 avant d'aller à l'hôpital

Entre le 30 décembre 2023 et le 6 janvier 2024, les urgences étaient déjà régulées la nuit. Les habitants devaient alors composer le 15 pour être pris en charge. Cette régulation est maintenant appelée à perdurer au moins pendant quelques mois.

"Depuis la moitié de l’année 2023, on a eu des régulations perlées sur l’hôpital. Maintenant, c’est une régulation organisée, c’est-à-dire le recours au Smur pour les urgences vitales, ou un transport à 50 voire 80 kilomètres si c’est à Saint-Brieuc", récapitule Anne Le Loarer, membre du conseil d’administration du comité de défense de l'hôpital de Lannion. "Le Comité de défense de l'hôpital de Guingamp est également présent : la fermeture devait être provisoire chez eux et c'est toujours fermé."

La place de la mairie étant trop petite pour accueillir tous les manifestants, le cortège a donc dévié dans les rues alentour. Une lettre a été remise à la sous-préfecture pour protester contre le manque d'accès aux soins sur le territoire des Côtes-d'Armor.

À lire aussi : Manque d'effectif à l'hôpital de Lannion : les urgences de nuit de nouveau régulées

Au début de la manifestation, Anne Le Loarer a déclaré au micro : "Veuillez déclarer votre problème de santé entre 8h du matin, jusqu'à 19h maximum." Et ajouté : "N'oubliez pas que nous sommes à 80 kilomètres de Saint-Brieuc, une heure minimum hors mauvais temps, ou trafic routier intense ou afflux de touristes. La population du Trégor est multipliée par deux l'été."

Il y a 100 000 habitants quand même sur le territoire du Trégor, voire 150 000 en période touristique.

Paul Le Bihan

Maire de Lannion

"C’est inquiétant, c’est surtout anxiogène car le citoyen ne sait pas s’il va avoir une réponse. Est-ce que si j’ai un problème demain, je vais être pris en charge à Lannion ou envoyé à Guingamp, Morlaix ou Brest, et rester en bonne santé dans le laps de temps du transfert éventuel", demande Paul Le Bihan, maire de Lannion.

"La prolongation de la régulation déstabiliserait toute l’organisation de l’hôpital. La population est mise en situation de perte de chance et de manque d’accessibilité pendant les trente premières minutes de prise en charge", alerte Anne Le Loarer. 

Lauryane Arzel avec Lara Dolan.