Nicolas Guéguen, autodidacte et touche-à-tout, signe l'affiche des Chants de Marins de Paimpol

Un vaisseau sous voile naviguant sur une mer orangée, le visage d’une jeune métisse à la chevelure flamboyante : c’est l’affiche du Festival des Chants de Marins de Paimpol. Une affiche de l’artiste costarmoricain, Nicolas Guéguen.

Nicolas Guéguen dans son atelier
Nicolas Guéguen dans son atelier © IR
Il le revendique : son atelier est le plus petit des Côtes d’Armor. « Un atelier de poche » installé dans une ancienne soue a veau, à Trébédan, dans la campagne dinannaise. 9 m2, pas un de plus. C’est là que Nicolas Guéguen a élu domicile il y a huit ans, lorsqu’il a décidé de faire de sa passion son métier.


De Callac à Paimpol

Cet ancien enseignant d’un lycée agricole briochin est tombé dans la peinture et les crayons tout enfant. Il est entièrement autodidacte. Né à Callac, en centre Bretagne, il baigne depuis toujours dans l’univers arthurien grâce à un grand-père conteur. La science-fiction aussi l’intéresse. Sous le pseudonyme de Solakine, il se lance d’abord dans l’illustration d’ouvrages dédiés aux jeux de rôles comme Wasteland.

Mais il y a huit ans, il est remarqué par les organisateurs du festival des Chants de Marins de Paimpol qui cherchent un dessinateur pour réaliser leur affiche. Son dessin est retenu et depuis c’est lui qui signe les affiches du plus célèbre des festivals de chants de marins. « Une belle carte de visite », confie l’artiste qui a beaucoup de cordes à son arc.
durée de la vidéo: 01 min 54
le portrait de Nicolas Guéguen


Une exposition à Jugon-les-lacs (22)

Il aime sculpter, le bois, les galets et détourne aussi des objets récupérés comme ces chaînes de vélos qui, supportées par le disque d’une scie circulaire, forment une sorte de chevelure féminine.

Il peint à l’huile ou à l’acrylique sur différents supports. Ses toiles aquarelle et encre sur papier marouflé s’exposent aussi jusqu’à la fin août à la galerie Ceruleum de Jugon-les-lacs. Une exposition baptisée « Aguas », les eaux en espagnol  ou la mer et le Golfe de Gascogne tiennent une place centrale.

Mais Nicolas Guéguen ira bien sûr faire un tour sur les quais de Paimpol le week-end du 15 août, histoire de proposer aux organisateurs une série d’illustrations sur les « belles de Breizh ». Et qui sait s’il n’y a pas parmi elles la future affiche des Chants de marins.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival culture bande dessinée livres
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter