Paris-Drakkar, le rallye de l'amitié

Publié le Mis à jour le

Ils ont 28 ans, amis depuis l'école et ont la passion commune du Paris-Dakar. Ils se sont promis d'y participer en 2030. En attendant cette échéance, deux costarmoricains ont décidé de réaliser ce samedi leur course, le Paris-Drakkar

Jean-Baptiste Lucas et Jean-Marie Gouret sont deux vieux copains. Originaires de Plestan dans les Côtes d'Armor, ils snt férus de sports mécaniques et ont passé des heures devant leur poste télé à suivre les multiples éditions du Paris-Dakar. Un rêve de gosse qu'ils ont bien l'intention de concrétiser en 2030. Pour atteindre cet objectif, ils ont ouvert un compte joint sur lequel ils économisent chaque mois pour se payer leur participation au rallye mythique.

427 km à mobylette

Il y a quelques années, les deux amis fréquentaient régulièrement une discothèque de Pluduno, le Drakkar. Un nom prédestiné pour se concocter un rallye à leur dimension et à leurs finances du moment : le Paris-Drakkar, une course d'un jour.

Rendez-vous est donné à 8h pour le départ du Trocadéro à Paris. Les deux amis vont enfourcher leurs mobylettes pour une épopée de 427 km, la distance qui les séparent de la boîte de nuit de leur jeunesse. Ils vont passer par les villes de Plaisir, Bu, Saint-Patrice du Désert, leur Ténéré à eux, comme le précise Jean-Marie, le Mont-Saint-Michel et enfin Pluduno où ils seront attendus en fanfare vers 22h30. Un périple que les deux pilotes entendent bien accomplir à ... 40 km/h de moyenne.

durée de la vidéo: 02 min 09
Le Paris-Drakkar de deux copains


Cette course, les deux amis espèrent la reconduire les années suivantes, en l'ouvrant aux amis.

Pour ceux qui veulent suivre leur course en direct : https://www.facebook.com/Paris-Drakkar-208047616209245