Algues vertes : seuil d’alerte dépassé sur la plage de Saint-Guimond à Hillion. La préfecture des Côtes d'Armor place le secteur en alerte

Ce mercredi 20 juillet, Air Breizh a mesuré à Hillion un taux d'hydrogène sulfuré supérieur au seuil d'alerte fixé par le Haut Conseil de la Santé publique. Le secteur est placé en alerte durant au moins deux jours.

Les algues vertes font reparler d'elles en cette mi-juillet. Alors que le nombre de capteurs d’hydrogène sulfuré, émanations toxiques provoquées par les algues vertes en putréfaction, a été augmenté fin juin en Bretagne (12 nouvelles plages vont être équipées de ce type de capteur) la préfecture des Côtes d'Armor place le secteur de la plage de Saint-Guimond en alerte.

"Il a été détecté dans la commune d’Hillion sur le site de Saint-Guimond un dépassement du seuil d’alerte fixé par le haut conseil de la santé publique à 1 ppm (particules par million). En effet, les relevés effectués par l’association Air Breizh ont atteint 1,565 ppm le 20/07/2022 à 3h45", explique la préfecture.

Le maire d'Hillion a interdit l'accès de cette plage de Saint-Guimond au public depuis le 17 juin (celle de l'Hôtellerie est fermée depuis le 30 mai par arrêté municipal également).

Mais c'est la première fois qu'une alerte de ce type est déclenchée, depuis la mise en place d'un réseau de capteurs sur plusieurs plages bretonnes.

Présentes en mer à l'état naturel, les algues vertes ont commencé à se multiplier il y a plus de 40 ans sur certaines plages bretonnes, où elles sont nourries par des apports de nitrates épandus par les agriculteurs dans les champs et dont les excédents sont acheminés par les fleuves côtiers.

Secteur en alerte pour au moins deux jours

Le préfet des Côtes d’Armor a décidé de placer ce secteur en alerte, "pour au moins deux jours francs, au titre du volet sanitaire du plan de lutte contre les algues vertes". Objectif : limiter ces émanations et protéger la population qui pourrait être exposée à ce gaz toxique.

Contacté par l'AFP, le sous-préfet expert "Eau, algues vertes et transition agro-écologique" Etienne Guillet a confirmé que "toute la plage" de Saint-Guimond était "fermée au public par arrêté du maire jusqu'à nouvel ordre".  

Conduites à suivre

Le préfet invite la population amenée à fréquenter ce lieu à respecter les interdictions et les limitations d’accès édictées par le maire d’Hillion. Voici les conduites à tenir :

• Respecter les interdictions d’accès portées sur les panneaux d’affichage : ne pas pénétrer sur les secteurs interdits ou dont l’accès est limité, ne pas laisser divaguer des animaux, ne pas s’approcher des chantiers de ramassage à moins de 30 mètres

• Se tenir éloigné des zones d’échouage d’algues vertes en particulier si vous faites partie des personnes vulnérables et sensibles (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, insuffisants respiratoires, asthmatiques, etc)

• S’éloigner des zones si vous êtes incommodés par l’odeur d’H2S (oeuf pourri). Par ailleurs, si vous êtes témoin d’une personne victime d’un malaise au niveau d’un amas d’algues vertes en décomposition, en l’absence de matériel de protection respiratoire adapté, n’intervenez pas directement auprès de la personne et appelez les secours (112). Pour rappel, si vous présentez des symptômes à proximité de cette zone d’échouage d’algues vertes :

• En cas de symptômes (yeux ou gorge irrités, larmoiements, maux de tête, difficultés respiratoires, toux, démangeaisons, ...), éloignez-vous de la zone, et contactez le centre antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) au 02.41.48.21.21 en précisant le lieu d’exposition, et consultez votre médecin traitant le cas échéant ;

• Devant des symptômes plus sévères (malaise, gêne respiratoire importante, douleur thoracique…), appelez les secours (112).


La préfecture des Côtes-d’Armor s'engage à informer régulièrement la population des valeurs maximales enregistrées par le capteur de Saint-Guimond tous les jours à 11h et à 16h, et à prévenir de la levée de cette alerte dès que possible.