Catherine Blein, conseillère régionale (ex-FN), condamnée pour “apologie du terrorisme”

Catherine Blein, conseillère régionale de Bretagne - Mai 2017 / © Maxppp - N. Créach
Catherine Blein, conseillère régionale de Bretagne - Mai 2017 / © Maxppp - N. Créach

Catherine Blein, une élue du Conseil régional de Bretagne, a été condamnée jeudi par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc à un an de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité pour "apologie du terrorisme" suite à un tweet polémique après l'attentat de Christchurch, en mars dernier.

Par T.P. avec AFP


Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc est allé au-delà des réquisitions du parquet. Ce dernier avait requis fin novembre une peine de huit mois avec sursis et trois ans d'inéligibilité contre Catherine Blein.

Retraitée de l'agriculture, Catherine Blein, 74 ans, avait tweeté le message suivant "tuerie en New Zealand: oeil pour oeil...", peu après les attaques contre deux
mosquées de Christchurch perpétrées par un extrémiste australien, "fasciste autoproclamé", en mars 2019. Ces attaques avaient fait 49 morts et une vingtaine de blessés graves.
Capture du tweet polémique de la conseillère régionale bretonne Catherine Blein suite à l'attentat en Nouvelle-Zélande / © Capture Twitter
Capture du tweet polémique de la conseillère régionale bretonne Catherine Blein suite à l'attentat en Nouvelle-Zélande / © Capture Twitter

L’association des Musulmans de France, le Conseil français du culte musulman et le conseil régional de Bretagne s'étaient portés parties civiles. Le groupe Rassemblement National (RN) au Conseil régional de Bretagne avait, à l'époque, condamné "avec la plus grande fermeté" les propos tenus par Catherine Blein, précisant qu'elle siégeait sans étiquette, et avait rappelé qu'elle avait été suspendue du Front National en 2017 pour des propos homophobes et islamophobes déjà tenues sur les réseaux sociaux. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus