Couvre-feu à 18 heures: le maire de Saint-Brieuc va "déroger" et "ne pas changer les horaires des structures communales"

Alors que le couvre-feu est en vigueur depuis ce samedi16 janvier sur tout le territoire, Hervé Guihard, le maire de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) dénonce l'absence de concertation du gouvernement et annonce qu'il va déroger pour laisser ouvertes les structures de l'enfance aux horaires classiques.

© F3 Bretagne

"On va continuer à ouvrir les écoles, les crèches, les centres de loisirs, les centres d'accueil jusqu'aux horaires classiques. Parce que sinon, ce sont toujours les plus défavorisés qui trinquent". Ce dimanche matin, Hervé Guihard confirme sa volonté de laisser ouvertes après 18h les structures communales de l'enfance "pour lesquelles j'ai un pouvoir de police", comme le prévoit le texte gouvernemental sur le couvre-feu.

Il entend déroger dans ce domaine, car "cette mesure perturbe la vie des gens". "Vous vous rendez compte que de changer les horaires des structures d'accueil des enfants, ça a une répercussion sur l'emploi du temps des parents et l'activité des entreprises".  Et d'ajouter "en allant chercher leurs enfants un petit peu plus tard, les parents pourront aussi faire leus courses dans les commerces avant 18 h."

Il s'étonne pour autant de l'écho de son intervention de ce samedi sur franceinfo. L'édile assurait chez nos confrères : "On ne va rien changer".

Je ne suis pas l'irrésistible Gaulois qui s'oppose au préfet mais il est vrai que l'on va déroger pour essayer de faire autrement et de faire mieux.

Hervé Guihard, maire DVG de Saint-Brieuc

 

"Une mesure prise sans distinction"


Hervé Guihard, élu du mouvement Place Publique, fustige encore ce dimanche la dimension nationale du couvre-feu à 18 h décidé par le Premier Ministre. "Cette mesure est prise sans distinction des situations sanitaires des territoires". "Ici, on n'est pas dans un territoire en crise". 

Dans les Côtes d'Armor, le taux d'incidence (ce taux représente le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diagnostiqués par un test PCR survenus sur les 7 derniers jours, rapportés au nombre d'habitants du département, NDLR) est l'un des plus bas de l'Hexagone à 59,9 cas pour 100 000 habitants au 15 janvier alors qu'il peut dépasser les 300 cas dans certains départements de l'Est. 

Hervé Guihard reproche également le manque de concertation avec la préfecture au contraire de ce qu'a annonçé le gouvernement. "J'ai beaucoup de respect pour notre préfet avec qui on travaille très bien. Si on en avait échangé, on aurait trouvé une mesure qui serait adaptée." Selon lui, "les préfets n'ont aucune liberté. Ils agissent sous ordre de l'État et c'est leur fonction." 
 

Saint-Brieuc adapte le couvre-feu de 18 heures


Les attestations nécessaires


Attention cependant pour les Briochins concernés. Car si les structures de l'enfance restent ouvertes aux horaires classiques (18h45), il est indispensable, comme le rappelle le site internet de la ville, de se munir de l'attestation adéquate pour circuler après 18 h pour aller chercher ses enfants.

Le maire a également rappelé qu'à Saint-Brieuc, "le couvre-feu s'applique bien sur tous les autres aspects de la vie". 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société politique