Gilets jaunes : un manque à gagner pour les commerçants

Depuis le début de l'opération Gilets jaunes, les zones commerciales autour de Saint-Brieuc tournent au ralenti. Devant les rayons quasiment déserts, les commerçants font grise mine.

Barrage filtrant sur la RN12 lundi 19 novembre à Plérin, aux Rosaires.
Barrage filtrant sur la RN12 lundi 19 novembre à Plérin, aux Rosaires. © Catherine Bazille/ France 3 Bretagne.

Lundi 19 novembre, cela fait trois jours que les Gilets jaunes organisent des actions pour protester contre la hausse du carburant.

Ce lundi, plusieurs blocages filtrants se sont succédés sur la Nationale 12 à hauteur de Plérin près de saint-Brieuc. Des blocages provoquant des kilomètres d' embouteillages.

Dans la zone commerciale, les magasins font grise mine. Dans des rayons quasi déserts, Sylvie Lintz, vendeuse dans un magasin de literie avoue que "l'activité n'est pas au rendez-vous".

Les risques de bouchon en décourage plus d'un. Les enseignes s'adaptent donc. Samedi, la plupart ont fermé à 17 h. D'autres n'ont tout simplement pas ouvert. Cependant, les commerçant prennent patience, voire soutiennent la lutte des Gilets jaunes pour le pouvoir d'achat.
 
Un reportage de Catherine Bazille et Florie Cotenceau :

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie consommation prix du carburant manifestation social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter