Manifestation des pêcheurs contre les éoliennes de la baie de Saint-Brieuc. La société Ailes Marines va porter plainte

Suite à la manifestation en mer des pêcheurs ce jeudi 24 juin, la société Ailes Marines a décidé de poursuivre les personnes qui ont, selon elle, "enfreint les règles de sécurité élémentaires et mis en danger la vie des équipages".

Ce 24 juin 2021 une trentaine de bateaux de pêcheurs a empêché le navire Aethra de creuser des tranchées nécessaires à l'installation des câbles des futures éoliennes
Ce 24 juin 2021 une trentaine de bateaux de pêcheurs a empêché le navire Aethra de creuser des tranchées nécessaires à l'installation des câbles des futures éoliennes © F.Leroy

Dans un communiqué de presse diffusé jeudi 24 juin au soir la société Ailes Marines annonce vouloir poursuivre "les personnes qui ont enfreint les règles de sécurité et mis en danger la vie des équipages".

La société qui a en charge la construction des éoliennes dénonce "le comportement inacceptable de certains pêcheurs professionnels à l’occasion de la manifestation organisée ce jour sur la zone des travaux du parc éolien en mer de Saint-Brieuc."

Elle estime que les règles de sécurité maritime ont été bafouées par les navires des manifestants présents sur zone :

"Plusieurs d’entre eux ont franchi le périmètre de sécurité fixé par la préfecture maritime autour du navire AETHRA. En s’approchant à quelques mètres de distance et en tirant des fusées de détresse, les manifestants ont mis en danger la sécurité des marins travaillant à bord de l’AETHRA, ainsi que leur propre sécurité. Les marins de l’AETHRA et des bateaux qui l’accompagnaient ont été victimes de menaces verbales et physiques, ils ont dû quitter la zone des opérations pour garantir la sécurité des personnes à bord. 

Ailes Marines considère que les pêcheurs professionnels sont libres d'exprimer leur mécontentement et de manifester. Cependant, Ailes Marines constate qu’une limite inacceptable a été franchie aujourd’hui. Par conséquent, la société poursuivra par voie légale toutes les personnes qui ont par leurs actions inconsidérées enfreint les règles de sécurité maritimes élémentaires et mis en danger la vie des équipages des navires opérant sur le site." 

 

Jeudi 24 juin une trentaine de bateaux de pêcheurs en provenance de Saint Quay Portrieux, Erquy ou Saint-Cast a tourné autour du navire Aethra, pendant près de deux heures, l'empêchant ainsi de continuer à creuser les tranchées nécessaires à l'enfouissement des câbles des futures éoliennes.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie éolien énergie environnement manifestation social