Parc éolien en baie de Saint-Brieuc: les pêcheurs sont partis bloquer les travaux

Au petit matin, des bateaux de pêche sont partis des ports des Côtes d'Armor. Ils font route vers le site de construction du parc éolien en mer. Ils redoutent l'impact du projet sur les poissons et la pêche et veulent bloquer le navire qui a commencé à creuser des tranchées dans les fonds marins. 

Mobilisation des pécheurs contre le projet d'éoliennes en mer dans la baie de St Brieuc
Mobilisation des pécheurs contre le projet d'éoliennes en mer dans la baie de St Brieuc © F. Leroy/ FTV

Le jour se lève sur la baie de St Brieuc. Le soleil est là. Mais dans les têtes des marins pêcheurs, l’orage gronde.

Sur le futur site de la ferme éolienne en mer, les travaux se poursuivent. Le navire foreur a quitté les lieux après une fuite d’huile hydraulique. Mais un navire grappin et un navire trancheur s’activent.

"Le premier, explique le Collectif Gardez les caps, déplace des blocs rocheux, le second effectue des tranchées pour poser les câbles qui relieront les éoliennes à la terre et continue à saccager les fonds de la baie."

Sur sa page Facebook, l'association a publié des photos prises sur le site du chantier. 

Une quarantaine de bateaux de pêche ont quitté ce matin les ports des Côtes d’Armor St Quay Portrieux,d' Erquy, du Légué, de Paimpol pour les empêcher de travailler et de poursuivre leur "saccage".

Les pêcheurs redoutent l’impact des travaux et des futures éoliennes sur les ressources halieutiques. Ils rappellent que le projet se situe en plein milieu de la baie de st Brieuc, à 16 kilomètres au large du Cap Fréhel, 17 d’Erquy,  25 de St Quay- Portrieux, sur la zone de frayères et la zone nourricière de nombreuses espèces.

62 éoliennes de 207 mêtres de haut devraient sortir de l'eau d'ici 2023 pour produire de l'électricité. 

Les travaux contestés

Les travaux ont débuté alors que le suivi sur le bruit et la turbidité ont été définis unilatéralement par le développeur du projet et que les études sur l’état de référence du site ne sont même pas achevées s’agacent les marins.

Un autre rassemblement est prévu à terre, à Erquy, pour soutenir la mobilisation des marins pêcheurs.

Des associations de défense de l'environnement, comme Sea Sheppherd Rennes ont apporté leur soutien aux pêcheurs. "Depuis le début, écrivent-ils sur leur page Facebook, ce sont eux qui se battent. Nous ne devons pas laisser les pêcheurs seuls dans ce combat, il est aussi le nôtre. "  L'association souligne que le projet de parc éolien est prévu entre deux zones Natura 2000 et parle de "scandale écologique."

Les bateaux sont arrivés sur zone et tournent autour des navires affrétés par Iberdrola pour effectuer les travaux. 

En juin 2011 encore, des pêcheurs se sont mobilisés pour stopper les travaux du parc éolien en baie de Saint-Brieuc.
En juin 2011 encore, des pêcheurs se sont mobilisés pour stopper les travaux du parc éolien en baie de Saint-Brieuc. © F. Leroy/ FTV

Dans un communiqué publié ce 24 juin, le Comité régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins de Bretagne affirme son soutien à la mobilisation. "Les craintes exprimées depuis de nombreux mois se confirment. En effet, suite à un incident la semaine dernière, des hydrocarbures se sont répandues dans la baie générant une pollution assez importante et l’interruption des forages." Olivier Le Nezet, le président CRPMEM annonce qu'il va porter plainte contre les opérateurs en cause.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie environnement éolien énergie