Parc éolien en mer en baie de Saint-Brieuc : les pêcheurs à nouveau dans la rue ce samedi

 Ce samedi 29 mai, à 10 h, devant la gare de Saint-Brieuc ,près de 500 pêcheurs se sont rassemblés pour manifester contre l'installation d'un parc éolien en mer dans la baie de Saint-Brieuc. Des pêcheurs d’autres ports bretons les ont rejoints ainsi que des associations opposées au projet .

La population au côté des pêcheurs en cortège entre la gare et la préfecture de Saint-Brieuc pour dire non au  parc éolien en mer dans la baie de Saint-Brieuc
La population au côté des pêcheurs en cortège entre la gare et la préfecture de Saint-Brieuc pour dire non au parc éolien en mer dans la baie de Saint-Brieuc © Catherine Bazille, france3 Bretagne

C'est la deuxième manifestation à terre des pêcheurs des côtes d'Armor, à Saint-Brieuc contre l'installation d'un  parc éolien en mer après le démarrage des travaux le 3 mai dernier dans la baie. Pour rappel, le parc offshore prévoit l'installation de 62 éoliennes géantes qui doivent être mises en service en 2023 par la société Ailes Marines, filiale du groupe espagnole Iberdrola.

Pour se rendre en cortège jusqu'à la préfecture de  Saint-Brieuc, les pêcheurs ont été rejoints par des collègues d'autres ports bretons et normands et des associations.
Pour se rendre en cortège jusqu'à la préfecture de Saint-Brieuc, les pêcheurs ont été rejoints par des collègues d'autres ports bretons et normands et des associations. © Catherine Bazille France3 Bretagne

Quatre jours plus tard, le 7 mai, une cinquantaine de bateaux de pêche avaient encerclé durant une heure l'Aeolus, un gigantesque navire autoélévateur chargé de poser les fondations des éoliennes. 

Vendredi 14 mai, un accrochage entre pêcheurs et forces de l’ordre s’est produit aux abords du chantier du futur parc éolien offshore, mené par RTE, devant la plage de Caroual, à Erquy.

Une semaine plus tard, sept marins-pêcheurs ont été interpellés. Un a été condamné à huit mois de prison avec sursis probatoire, deux ont écopé de six mois de prison avec sursis probatoire.

Impact sur la ressource halieutique

Ce samedi matin, le comité des pêches de Saint-Brieuc a appelé élus et citoyens à les rejoindre lors d'une manifestation entre la gare et la préfecture pour signifier à  nouveau la crainte d'un impact d'envergure du projet sur la ressource halieutique.

Dans une lettre adressée au gouvernement, le comité qualifie le projet de "déclaration de guerre aux professionnels de la pêche". Fixé sur les fonds marins, ce parc de 75 kms carrés sera visible de Saint-Malo à Paimpol. Il  est l'un des sept attribués par l'Etat depuis 2012 en Manche et dans l'Atlantique, dans le cadre du développement des énergies marines renouvelables.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature pêche économie éolien énergie environnement