Migrants à Saint-Brieuc: pas de garde à vues

La plateforme Système U où 11 réfugiés ont été découverts dans un camion polonais / © Maxppp - Photo PQR/Le Télégramme - S. Uguen
La plateforme Système U où 11 réfugiés ont été découverts dans un camion polonais / © Maxppp - Photo PQR/Le Télégramme - S. Uguen

"C'est une non-affaire pénale puisqu'il n'y a pas de passeurs parmi eux et que le chauffeur polonais n'est pas suspecté de complicité ", a indiqué le Procureur de la République du TGI de St Brieuc, Bernard Leclerc. 11 migrants ont été découverts dans un camion à Saint-Brieuc.

Par Stéphane Grammont

Bernard Leclerc, le procureur de la République de Saint-Brieuc, a donné une conférence de presse. Il a indiqué que ce sont bien 11 personnes qui ont été découvertes ce jeudi dans un camion réfrigéré,  chargé de chocolat (Nutella Ferrero) issu du nord de l'Italie.

Ils étaient cachés avec quelques bagages dans une remorque rigide, verrous et plomb en place. Il a relevé le fait qu'il a sans doute fallu une complicité extérieure pour s'introduire dans la remorque et refermer les portes. Ils seraient montés à bord du camion sur le territoire français, leur itinéraire restant pour l'instant à la discrétion des enquêteurs. 

Les deux couples avec leurs 4 enfants : 2 petits garçons de 8 mois et 3 ans, et deux fillettes de 6 et 7 ans, sont restés flous sur leur nationalité, ainsi que les trois personnes célibataires. Certain étaient déjà fichés par d'autres pays européens et avaient déjà des visas "pays Schengen".

La garde à vue du chauffeur pour suspicion de prise en charge des migrants à cessé, mais le chauffeur reste sous surveillance. Aucun des migrants n'a été placé en garde à vue.

Ils ont été logés à l'hôtel, conduits par la Croix-Rouge.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus