Quatre centres d'information et d'orientation des Côtes-d'Armor ont été la cible de menaces d'attentat

Les faits remontent à une semaine. Les quatre CIO (Centres d'information et d'orientation) des Côtes-d'Armor ont reçu le dimanche 14 avril des menaces d'attentat. Des menaces qui "n'ont pas engendré de perturbation pour les usagers".

L'information a été révélée ce lundi 22 avril après-midi par Ouest-France. Le vendredi 12 avril, les quatre CIO (Centre d'information et d'orientation) des Côtes-d'Armor, situés à Saint-Brieuc, à Guingamp, à Dinan et à Lannion, ont reçu des menaces d'attentat pour des actions devant avoir lieu dès le lundi 15 avril. Il s'agissait d'attaque armée, sur fond de motivation terroriste, revendiquées au nom de l'Etat Islamique. 

Une levée de doute rapide

Dès la prise de connaissance de ces menaces le lundi matin, les forces de l'ordre ont fait procéder à des levées de doute en envoyant des équipes spécialisées sur place, nous précise le service communication de la direction départementale de la Sécurité publique des Côtes-d'Armor. Aucun CIO n'a été fermé suite à ces menaces.

Contactée, la direction académique des Côtes-d'Armor indique que ces menaces "n'ont pas engendré de perturbation pour les usagers des centres pris pour cible".

Le parquet de Rennes saisi

C'est le parquet de Rennes qui s'est saisi de tous les éléments relatifs à ces menaces d'attentat, nous a précisé le procureur de la république de Saint-Brieuc.

Le même jour, d’autres CIO en France ont reçu le même type de menaces, comme dans le Calvados, la Manche et l’Orne.