Saint-Brieuc. Des kits pour aménager son van en toute liberté

Un carnet de commande au beau fixe et des prévisions encourageantes. Exokit, jeune entreprise briochine installée depuis quelques mois sur le port du Légué, conçoit et fabrique des kits pour l'aménagement des fourgons et petits utilitaire. Du sur-mesure qui tombe à pic, nommé, alors que le van aménagé est en train de devenir l'un des modes de vacances nomades les plus appréciés par les Français.

A Saint-Brieuc une petite entreprise https://www.facebook.com/Exokit.Van/a su respirer l’air du temps… en proposant des aménagements sur mesure pour les vans et les petits utilitaires.


Après seulement 18 mois d’activité, le succès d'Exokit est déjà au rendez-vous.  On a fait 4 déménagements, sourit Morgan Barroux, le créateur de l'entreprise. On est passé de 460 mètres carrés à plus de 1000 mètres carrés. On a recruté 3 personnes côté atelier, 2 personnes dans les bureaux. On est maintenant 7 et on prévoit de recruter encore 5 ou 6 personnes pour faire face aux développements à venir pour continuer à développer l’activité.


Surfer sur la vague du van aménagé 

Peut-être encore plus nomade que le camping-car, le van aménagé a véritablement le vent en poupe… avec en prime une conscience écologique qui trouve ici un certain écho …  

On essaye de limiter les chutes de bois, précise Raphaël Guigo, l’associé de Morgan Barroux chez Exokit. On essaie d’utiliser le plus possible de matériaux durables. De manière générale, notre énergie est renouvelable, c’est plein de petits points comme ça sur lesquels on essaie d’être au mieux".  

Tout est conçu de A à Z (…). On fait le choix de nos meubles, on fait nos innovations techniques, mécaniques, d’assemblage, etc… Tout est découpé à la main et fini par nos compagnons, et assemblés dans nos véhicules jusqu’à l’homologation.  

Morgan Barroux, créateur de l’entreprise Exokit

Bonne ambiance

Une agilité qui permet de répondre à la demande des clients. Comme cet ancien artisan qui ne regrette pas d’avoir converti sa camionnette… en véhicule de loisirs. "Ils sont toujours à l’écoute, se réjouit-il. Là j’avais une petite modification à faire. Tout de suite, ils sont dispos, vraiment des gens bien".    


Ici les produits sont ajustés au millimètre, une rigueur sans conséquence sur l’ambiance de l’atelier… bien au contraire.   "Même avec les clients, on rigole, c’est toujours cool, il n’y a pas de prise de tête", raconte Samuel Carbillet, un salarié. C’est trop bien de bosser là-dedans".    


Aujourd’hui les demandes affluent de toute la France et même au-delà… Un succès qu’il faut désormais gérer en composant avec le manque de bois et la flambée de certaines matières premières.