Cet article date de plus de 3 ans

Visite d'Emmanuel Macron en Bretagne : abandon des projets miniers et de l'extraction de sable

À l’occasion de sa visite dans les Côtes-d’Armor ce mercredi 20 juin 2018, le Président de la République a confirmé l'abandon de deux projets controversés : la fin des projets miniers en centre Bretagne et de l'extraction de sable en baie de Lannion. 
Emmanuel Macron en visite au Cap Fréhel dans les Côtes d'Armor ce mercredi 20 juin, accompagné de deux ministres bretons, Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères (à gauche) et de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire. Habillée d'une veste rouge, Claudine Belliard, la maire de Plévenon.
Emmanuel Macron en visite au Cap Fréhel dans les Côtes d'Armor ce mercredi 20 juin, accompagné de deux ministres bretons, Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères (à gauche) et de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire. Habillée d'une veste rouge, Claudine Belliard, la maire de Plévenon. © AFP - F. Tanneau

À l’occasion de sa visite dans les Côtes-d’Armor ce mercredi 20 juin, le Président de la République a confirmé la fin des projets miniers en Centre-Bretagne. Ce qui réjouit les élus locaux. 


Ces permis miniers avaient été accordés à la société Variscan en 2014 et 2015 par Emmanuel Macron alors à Bercy. Ils autorisaient l'étude des sous-sols sur plusieurs centaines de km2. Au total, 63 communes étaient concernées. En cas d'exploration concluante, des mines auraient été créées pour exploiter des métaux de base comme le zinc, le cuivre ou encore le plomb mais aussi des métaux précieux comme l'or et l'argent. 

L'association Vigil'Oust maintient son rassemblement prévu ce dimanche 24 juin, à Mûr de Bretagne "afin d'obtenir le document officiel qui entérinera l'abandon du PERM de Merléac et des autres".

Arrêt du projet d'extraction de sable


Le Président de la République est également revenu sur les extractions de sable en baie de Lannion. Selon Ouest-France, Emmanuel Macron a annoncé l‘arrêt programmé du projet d’extraction de sable en baie de Lannion, qui suscite depuis près de 8 ans une levée de boucliers dans le Trégor.

"Les conditions d’exploitation ne sont aujourd’hui pas satisfaisantes, a déclaré Emmanuel Macron. Nous avons demandé au groupe Roullier de faire des propositions pour qu’on puisse combiner les intérêts légitimes du groupe et les préoccupations des associations. Il faut que les gens sachent se parler. Des négociations vont être ouvertes."


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique