Emmanuel Macron au Guilvinec: tout petit comité d'accueil

Visite d'Emmanuel Macron au Guilvinec / © M.Sicard
Visite d'Emmanuel Macron au Guilvinec / © M.Sicard

Elus et journalistes étaient les plus nombreux ce jeudi matin au Guilvinec pour accueillir le président de la république. Seuls 20 et 30 habitants de la région ont fait le déplacement ce jeudi 21 juin pour serrer la main à Emmanuel Macron. Les pêcheurs n'étaient pas présents. Ils sont en mer.

Par Sylvaine Salliou

Tout petit comité d'accueil au Guilvinec ce jeudi matin pour la visite d'Emmanuel Macron en pays Bigouden. Le président de la république est arrivé peu avant 7h ce jeudi pour visiter la criée du Guilvinec. Il était accompagné de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères et ancien président de la Région Bretagne et de Loïg Chesnais-Girard, l'actuel président de la région.

Arrivée d'Emmanuel Macron au Guilvinec
Le président salue les élus présents


Selon notre équipe sur place, en plus des élus et des journalistes, entre 20 et 30 personnes seulement, sont venues accueillir le président Macron. Il n'y a pas de pêcheurs. Ils sont en mer.

Stéphane Travert, le ministre de l'agriculture est aux côtés du président au Guilvinec / © M.Sicard
Stéphane Travert, le ministre de l'agriculture est aux côtés du président au Guilvinec / © M.Sicard


Des élus locaux, dont les maires de Pont-L'Abbé, de Léchiagat et Penmarc'h ont interpellé le président. Ils lui ont demandé que les épreuves de surf pour les JO 2024 se déroulent à la Torche. Ils ont aussi réclamé l'inscription de la coiffe du Pays Bigouden au patrimoine de l'Unesco...

La suite du programme

Emmanuel Macron se rendra ensuite à Quimper où il prononcera un discours en fin de matinée. Ensuite, il se rendra à Crozon où il rencontrera les acteurs des festivals bretons, dont le plus célèbre est celui des Vieilles Charrues, puis des sauveteurs en mer à Camaret.


En 2017, Emmanuel Macron avait obtenu 75% des voix au second tour de la présidentielle en Bretagne, soit 10 points de plus que la moyenne nationale. Aux législatives, LREM avait réalisé un raz-de-marée, ne laissant que trois sièges de députés (deux à LR, un à l'UDI) sur 27. C'était il y a un an.

A lire aussi

Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus