• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Plus de décès, moins de naissances: coup de mou sur la démographie bretonne

© CC
© CC

L'Insee a publié son bilan démographique pour la Bretagne ce jeudi 25 octobre: en 2017, il y a eu plus de décès que de naissances. Baisse de la fécondité, baisse du nombre de femmes en âge de procréer, et vieillissement de la population en sont les causes.

Par M Thiébaut

Le bilan dressé par l'Insee est riche d'enseignements. La Bretagne continue de bénéficier d'un dynamisme global grâce aux nouveaux bretons, mais les naissances sont en berne.  Et les décès augmentent, vieillissement de la population oblige. 

32 100 bébés sont nés en Bretagne en 2017, tandis que 34 700 personnes sont décédées. Le solde naturel de la démographie bretonne est donc négatif, et cela depuis 2015. Avec la classique distinction entre, d'un côté, les grands pôles urbains et leur couronne, qui eux, continuent d'avoir plus de naissances que de décès, et de l'autre côté, les autres communes, qui ont un solde négatif. 


Désertification rurale


La nouveauté, c'est que le phénomène s'amplifie largement depuis 7 ans, dans les communes éloignées des grandes villes: le déficit de naissances par rapport aux décès est passé de 1600 en 2011 à 5300 en 2017.  De quoi renforcer le mouvement de désertification rurale entamé depuis des décennies.

De plus en plus de communes sont concernées par ce trou démographique: en Bretagne, une commune sur deux présente un solde naturel négatif, alors qu'elles n'étaient qu'une sur trois en 2010. 
 

De nouveaux arrivants


Malgré tout, la population bretonne continue d'augmenter, un peu plus rapidement que dans le reste de la France, grâce à son solde migratoire positif.  Les bretons sont estimés à 3 337 000 habitants au 1er janvier 2018. "Au cours des trois dernières années, la population augmente de 14 300 habitants en moyenne annuelle (+ 0,43 %). Ce rythme est légèrement supérieur à celui de la France (+ 0,37 %)", nous précise l'Insee.

Désertification, métropolisation, baisse de la fécondité, autant de tendances qui inspirent certaines politiques d'aménagement du territoire. 
 
Reportage diffusé le 25 octobre 2018

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus