Coupe du Monde au Qatar. Partisans du boycott, ces Bretons se mobilisent pour dénoncer un désastre environnemental et humain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gilles Le Morvan .

Alors que la France s’apprête à disputer son premier match de Coupe du Monde face à l’Australie, des manifestations s’organisent en Bretagne pour dénoncer "l’aberration" du tournoi. Avec des rassemblements, et même un match de foot "éthique" en guise de contre-pied.

Tout savoir sur la Route du Rhum : Route du Rhum 2022

A quelques heures de l'entrée en lice de l'équipe de France en Coupe du Monde, le choix d’organiser la compétition au Qatar continue de provoquer la polémique.

On savait depuis des mois que des villes comme Rennes, Brest, Lorient etc avaient décidé de ne pas retransmettre les rencontres des Bleus sur écran géant. Aujourd’hui, ce sont des citoyens qui se mobilisent pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une aberration.

 A Carhaix, dans le Finistère, ce 22 novembre, une trentaine de jeunes militants du collectif "Youth for climate" se sont rassemblés pour dénoncer une "Coupe du Monde de la Honte".

Ils pointent du doigt le désastre environnemental que représente la construction des huit stades climatisés en plein désert, et l'atteinte aux droits humains. Ceux des travailleurs étrangers venus travailler sur les chantiers avec un bilan dramatique, (6500 morts selon le journal britannique Le Guardian), ceux d'une partie de la population du Qatar, femmes et homosexuels notamment. 

"On sait qu'on n'arrêtera pas la Coupe du Monde, explique Armel Kermanac'h du collectif "Youth For the Climate", mais si on peut favoriser une prise de conscience pour éviter que de tels projets continuent de voir le jour, ce serait bien. On pense notamment aux futurs JO d'hiver de 2029 en Arabie Saoudite".   

La stratégie du contrepied : en face de France/Australie, un match de foot "éthique" à Plœuc-sur-Lié 

Ce 22 novembre au soir, à l’heure où les Bleus disputeront leur premier match contre l’Australie, une association costarmoricaine organisera même une rencontre alternative : un match de foot "éthique" en guise de contrepied pour dénoncer une compétition que les "Eco-liés" considèrent comme totalement absurde. 

"A Plœuc-sur-Lié, la vocation des "Eco-liés", est comme le nom l'indique, d'apprendre ensemble à tisser du lien pour relever les défis environnementaux, explique le président Gaétan Villeneuve. Moi, je suis amateur de foot, et c'est la première fois que je vais rater un mondial. Mais quand on connaît le bilan humain et environnemental de la construction de ces 8 stades climatisés en plein désert, il faut s'abstenir de regarder. Et s'indigner".

L'organisation de la compétition est en décalage total avec les enjeux que doit relever l'humanité à l'heure du réchauffement. Et on ne tire toujours pas de de leçons. L'argent reste roi, les droits humains, et l'avenir de la planète passent après. Et nous ce monde-là on n'en veut pas" .  

L’association appelle donc au boycott des matchs à la télé, et invite tout ceux qui le souhaitent, amateurs de sports notamment, à participer à une rencontre alternative, "éthique", à 19h30 ce 22 novembre au Stade George Boulaire à Plœuc. Les Eco-liés feront donc la Coupe du Monde buissonnière.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité