Le coût de la rentrée universitaire en Bretagne

En Bretagne, un coût de rentrée en hausse pour les 130 000 étudiants. La faute, entre autres, aux masques anti-Covid. Saint-Brieuc affiche les loyers étudiants les plus bas et Rennes les plus hauts. Petit tour d’horizon pour cette rentrée universitaire dans notre région.
 

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
La FAGE (fédération des associations générales étudiantes) sort ,ce mardi 18 août, ses rapports sur le coût de la vie étudiante en Bretagne. Ces études se basent sur le profil d’un étudiant de 20 ans, inscrit en licence et n’habitant pas chez ses parents.
Sans surprise, le montant global augmente alors même que les sources de revenus des étudiants salariés se raréfient à cause de la crise de la Covid.
 

Dépenses pour septembre

La fédération annonce une rentrée à 2149 € en Bretagne occidentale (Saint Brieuc, Lorient, Brest, Vannes, Quimper), soit une hausse de 1.83% par rapport à l’an dernier. A Rennes, il faut débourser en moyenne 2293€ pour le mois de rentrée, soit une hausse 2.60 %.
Ces frais de rentrée comprennent les frais de vie courante ( nourriture, loyer, transport, vêtements…) pour un mois et les frais spécifiques à la rentrée (frais d’inscription, frais d’agence, mutuelle étudiante, assurance logement…).


Frais de rentrée

Les frais spécifiques à la rentrée ont peu augmenté (0.55%). Les fournitures scolaires et la CVEC (la contribution à la vie étudiante et de campus, taxe instaurée en 2018, passe à 92 €/an à la rentrée) sont les postes qui grimpent le plus. La complémentaire santé estimée à 357 € représente, quant à elle, l’essentiel des frais universitaires pour un élève inscrit en licence.
 

Frais de vie courante

Ce sont les frais de vie courantes qui explosent : +3.49% en Bretagne occidentale, + 4.92 % à Rennes. Ces augmentations sont liées à la hausse des transports en commun et des logements. La FAGE évalue les frais de vie courantes à 1103 €/ mois à Rennes. Les autres villes étudiantes sont recensées dans le tableau ci-dessous :

 
Les frais de transport tiennent compte de l’abonnement de transport en commun et de 5 aller-retour par mois au domicile des parents, dont la distance moyenne est estimée à 14 km selon l'INSEE.
Les frais de transport tiennent compte de l’abonnement de transport en commun et de 5 aller-retour par mois au domicile des parents, dont la distance moyenne est estimée à 14 km selon l'INSEE. © La FAGE


Logement + transport 

A Rennes, ville où les loyers étudiants sont les plus élevés, il faut dépenser en moyenne 458 € (+2.46% par rapport à 2019) pour se loger et 29.40 € par mois pour un abonnement aux transports en commun (basé sur le tarif de l’abonnement 20/26 ans sur 10 mois, 294€ ) soit un panier transport + logement de 487.40 €/ mois.

En revanche, à Saint-Brieuc, ville la moins chère, les loyers s’élèvent en moyenne à 344 €/mois et l’abonnement annuel pour les 16/26 ans à 160 €. Soit un total loyer + bus de 357 €/mois.

 
© La FAGE


 Les plus fortes augmentations 

Pour la rentrée 2020, Quimper voit la plus forte augmentation des loyers avec 12.48 %. Ils atteignent cette année en moyenne 376 €/mois.
Pour les transports, c’est Brest qui est pointé du doigt. La métropole brestoise a supprimé le tarif pour les boursiers, faisant passer leur abonnement annuel de 200 à 270 €. Soit une augmentation de 35%. Une tarification solidaire a été mise en place pour compenser mais elle est jugée trop complexe par les associations estudiantines. Le tarif 20/26 ans passe quant à lui de 250 à 270 €, soit +8%.
Pourtant, ce tarif brestois demeurent bien en-deçà des 306 €/an pratiqués à Lorient pour l’abonnement annuel des 16/25 ans. Mais là encore des tarifs préférentiels basés sur le quotient familial sont appliqués.
 

Les plus et les moins

Les associations étudiantes soulignent les nouvelles dépenses engendrées par le masque de protection contre la Covid. Elles estiment la dépenses à 31.75 €/ mois sur la base de trois masques par jour et demandent aux établissements scolaires d’en distribuer.  

A noter que le prix des repas en restaurant universitaire reste inchangé à 3.30 € pour les non-boursiers et passe à 1€ dès la rentrée 2020 pour les boursiers, environ un tiers des étudiants en Bretagne. Les frais d’inscription à l’université demeurent, eux aussi, inchangés.                                
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société université économie