Covid-19. A Rennes, des adolescents vaccinés par erreur

Ils auront 12 ans bientôt mais n’ont pas encore soufflé leurs bougies. Hier, pourtant, ils ont reçu une dose de vaccin contre la Covid-19. L'agence régionale de santé cherche à comprendre ce qui s'est passé.

25 élèves du collège privé de l’Assomption de Rennes se sont rendus hier matin dans un gymnase pour recevoir une dose de vaccin contre la Covid-19. Parmi eux, quatre collégiens qui vont fêter leur douzième anniversaire dans les semaines à venir (trois en octobre, un en décembre). Tous se sont présentés munis des autorisations parentales que l'établissement leur avait distribué et tous ont été vaccinés sans que personne ne vérifie leur âge.

"L’établissement, ainsi que les professionnels du centre de vaccination, ont bien vérifié que les enfants étaient munis de l’autorisation parentale, comme cela est le cas pour toutes les vaccinations de personnes de moins de seize ans. En revanche, la vérification de l’éligibilité sur les mois de naissance n’a pas été effectuée dans sa totalité " indique l’Agence régionale de santé de Bretagne (ARS).

Les parents des élèves concernés ont immédiatement été prévenus précise l’ARS. "Ils ont confirmé avoir été préalablement informés des conditions d’éligibilité des mineurs à la vaccination (mineurs de 12 ans et plus uniquement) et avoir malgré tout donné l’accord à la vaccination de leurs enfants."

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, expliquait, il y a quelques jours, "qu'on n'en est pas du tout à la vaccination des enfants, pour plein de raisons : parce qu'il nous manque des données scientifiques, ensuite parce que des études sont en cours, et donc, on va s'adapter à l'évolution des connaissances scientifiques."

L’ARS cherche à comprendre ce qui s’est passé. Le centre régional de pharmacovigilance (CRPV) a été informé et un message de vigilance a été transmis à l’ensemble des centres de vaccination et des directions des établissements scolaires.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 éducation