Covid-19. Coronavirus, le Finistère à un niveau très bas, la barre des 700 décès franchie en Bretagne

Ce lundi 30 novembre, la Bretagne comptabilise 705 décès des suites du coronavirus. La région voit son taux d'incidence continuer à chuter avec un seuil de 42,5 pour 100 000 habitants. Le Finistère est le département où la Covid circule le moins. Voici nos courbes, et la localisation des clusters.
Au coeur de l'unité de réanimation médicale, une infirmière veille sur un patient Covid
Au coeur de l'unité de réanimation médicale, une infirmière veille sur un patient Covid © Luc Nobout - MaxPPP
Ce lundi 30 novembre, la Bretagne enregistre 966 cas supplémentaires en 72h. Le taux d’incidence est toujours sous la barre des 50 pour la région, le niveau est désormais de 42,5 cas pour 100 000 habitants au niveau régional soit, sous le seuil d'alerte et le taux de positivité de 5,1 %.

Ces chiffres sont les plus bas depuis la fin septembre. Cependant 15 personnes sont encore décédées du Covid-19 dans les hôpitaux ces dernières 72 heures, portant à 705 le nombre de personnes ayant succombées de la Covid en Bretagne.

Le nombre de clusters dans la région remonte à 76. Les clusters sont principalement concentrés sur les personnes les plus fragiles comme les Ehpad ou les établissements de santé.

 

50 445 : le nombre de cas de coronavirus au 30 novembre


Le dénombrement des cas intègre les données de Santé publique France qui comptabilisent les résultats des analyses (test PCR) effectuées par l’ensemble des laboratoires publics ainsi que ceux de l’ensemble des laboratoires privés.

Cette "deuxième vague" de la Covid-19 est plus importante en Bretagne que la première.

Appuyez sur Replay pour observer l'animation.
  

Taux d'incidence pour 100 000 habitants : 42,5 en Bretagne

Ce taux représente le nombre de nouveaux cas de COVID-19 diagnostiqués par un test PCR survenus sur les 7 derniers jours, rapportés au nombre d'habitants du département. 

Le taux d'incidence connait enfin une baisse après une forte inflation sur la région.
 
 

76 Clusters en Bretagne au lundi 30 novembre 

76 (+5) clusters sont actuellement en cours d’investigation par l’ARS Bretagne.
 

En voici la répartition :     

 

Point sur la situation dans les hôpitaux


Dans les hôpitaux de Bretagne, la situation se calme, le nombre de malades du Covid-19 en réanimation baisseIls sont au nombre de 73 (-11) dans les services des hôpitaux de la région. Au pic, ils étaient 138.

533 patients Covid (-28 en 72h) sont au total pris en charge dans les hôpitaux. Le 14 septembre indique pour la première fois, une vraie augmentation du nombre de cas d'hospitalisation.
 

 

Au 30 novembre, 2 812 malades sont retournés chez eux. Certains d'entre eux poursuivent leurs soins à domicile.

 

Maintenir l'effort pour les personnes fragiles


La Bretagne dénombre 705 personnes décédées des suites du coronavirus au 30 novembre.

Depuis le début de la pandémie :

 

Taux de positivité et nombre de tests PCR en Bretagne
 

Alors que début septembre moins de 5% des personnes testées étaient positives au Covid-19 en Bretagne, en début novembre le taux se rapprochait des 12,5% pour la région pour redescendre actuellement. Nous sommes aujourd'hui à 6,1 %


Cas de covid en milieu scolaire
 

Cas Covid en milieu scolaire
Cas Covid en milieu scolaire © ARS




Plus 100 sites de prélèvements en Bretagne


En cliquant sur le point bleu, vous vous rapprochez de la zone de votre choix. Pour chaque site de prélèvement indiqué, vous aurez l'adresse, le contact téléphonique, et les heures d'ouvertures.  

De nouveaux centres peuvent exister ou être mis en place afin de lutter contre l'apparition d'un nouveau foyer.     


Au niveau national


La Direction générale de la santé, met à jour une évolution au niveau national de l'évolution de l'infection au coronavirus. Le graphique ci-dessous, permet de comparer la présence de cas confirmés dans les différentes régions françaises, ainsi qu'à l'étranger. 

Utilisez les options de la carte pour affiner le détail - la mise à jour peut mettre un petit délai.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement