Crise porcine : les bonnets roses s'impatientent

Les annonces du gouvernement n'auront pas suffi à satisfaire les producteurs. Dans un communiqué, les bonnets roses ont indiqué "continuer leur combat". 

À la suite des différentes annonces du gouvernement et du distributeur Intermarché, le mouvement Sauvons l'élevage français (SEF) montre des signes d'impatience.

Les bonnets roses remarquent que le décret d'étiquetage mentionnant l'origine des viandes et des produits transformés n'a pas encore été signé, "sous prétexte qu'il est non conforme à la législation européenne. [...] Nous demandons à nos politiques et à nos représentants de l'imposer à Bruxelles.

Concernant le contrat proposé par Intermarché, ils estiment qu'"on est bien en dessous des coûts de production".

LIRE Infographie. Intermarché et Agromousquetaires garantissent un prix aux éleveurs porcins

"On maintiendra la pression pour que ces revendications soient appliquées", conclut le communiqué.

Soutien de poids

Les éleveurs peuvent compter sur le soutien du comédien Jean-Claude Dreyfus, qui a lancé une campagne de sensibilisation "Aux4groins.fr". "Pouvoirs publics, grande distribution et certains abattoirs mettent nos éleveurs à genoux", note-t-il sur son site internet. Celui qui se dit "cochon lover" invite les internautes à faire un don pour "soutenir les éleveurs les plus endettés." Pour l'heure, il a récolté 135 euros.