Le calendrier du déconfinement annoncé par Macron : la Bretagne ne fera pas exception à la règle

Emmnanuel Macron a révélé son plan de réouverture du pays. Quatre étapes pour sortir du confinement progressivement. La Bretagne qui s'était positionnée pour être un laboratoire de déconfinement, sera logée à la même enseigne que les autres régions. 

Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, avait proposé que la Bretagne soit un laboratoire du déconfinement. Penmarc'h à la pointe du pays bigouden s'était portée volontaire. Il n'en sera rien. Les terrasses des bars pourront ouvrir le 19 mai comme ailleurs en France.
Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, avait proposé que la Bretagne soit un laboratoire du déconfinement. Penmarc'h à la pointe du pays bigouden s'était portée volontaire. Il n'en sera rien. Les terrasses des bars pourront ouvrir le 19 mai comme ailleurs en France. © MaxPPP/YVES-MARIE QUEMENER

Emmanuel Macron, dans un entretien accordé à plusieurs quotidiens régionaux et publié jeudi 29 avril, annonce les "quatre étapes" de la levée des restrictions et fermetures imposées pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, ainsi qu'un décalage progressif de l'horaire du couvre-feu.
 

Mesures nationales

Ces mesures annoncées seront nationales, "sauf situation sanitaire départementale dégradée" prévient l’Élysée. Autrement dit, dans les départements où le taux d'incidence serait trop élevé (plus de 400 cas pour 100 000 habitants), le gouvernement pourra bloquer les réouvertures. Aujourd'hui, huit départements sont dans cette situation : les Bouches-du-Rhône, l'Oise, Paris, la Seine-et-Marne, l'Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise. Aucun en Bretagne.

Gwénola Le Troadec, la maire de Penmarc'h se dit satisfaite et non surprise par l'annonce du chef de l'Etat : "le chef de l'Etat et le gouvernement ont toujours eu une approche nationale depuis le début de la crise sanitaire, dit-elle, il aurait été étonnant qu'ils procédent différemment". Sa ville, comme celles de Rosporden, Quimper, Saint-Brieuc s'étaient proposées pour être un laboratoire en cas de déconfinement territorialisé.

 

La première étape était déjà connue : il s'agit de la fin des restrictions sur les déplacements en journée à partir du 3 mai. Bonne nouvelle pour les ponts de l'Ascension et de la Pentecôte puisqu'il sera à nouveau possible de circuler sur l'ensemble du territoire à partir de lundi prochain.

Finie la règle des 10km/30km et finie celle des attestations en journée. En revanche, celles-ci seront toujours nécessaires pour les déplacements nocturnes, le couvre-feu restant fixé à 19 heures.

Le même jour, le 3 mai, les enseignements en présentiel reprennent comme prévu dans les lycées avec 50% des effectifs. Même chose pour les classes de 4e et 3e au collège, alors que les 5e et 6e retournent en classe à temps plein.

 

Le 19 mai verra la réouverture des commerces actuellement fermés, des terrasses de bars et restaurants avec des tables ne regroupant pas plus de 6 personnes. Les mairies et les commerçants vont pouvoir anticiper leurs stocks bien sûr, leurs salariés et aussi l'occupation de l'espace public. A Quimperlé, "nous nous préparons, nous sommes en ordre de bataille" explique Matthieu Prigent, chargé de communication de la ville. A Dinan, Didier Lechien le maire et son équipe reprendront sensiblement la même organisation que celle qui a suivi le premier confinement : "Tout devrait être calé en début de semaine prochaine".

Les musées, cinémas et théâtres pourront également rouvrir. Une jauge de visiteurs devra être respectée, un maximum de 800 personnes en intérieur, 1000 en extérieur. Idem pour les établissements sportifs de plein air.

Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public restent interdits.

Le chef de l'Etat confirme également le décalage de l'heure de début du couvre-feu, qui passera de 19 heures à 21 heures le 19 mai.

 

Une nouvelle étape de réouverture est prévue le mercredi 9 juin, avec un couvre-feu qui passera de 21 heures à 23 heures. Les cafés et restaurants pourront à nouveau accueillir des clients en salles, toujours avec des tables de 6 personnes maximum. Le télétravail sera "assoupli". Enfin, les salles de sport rouvriront leurs portes, restées fermées depuis l'automne dernier. Des mesures qui pourront toujours être adaptées en fonction de "la situation sanitaire locale".

Parallèlement, le pass sanitaire fera son apparition. Il permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif et permettra d'assister à des grands événements (jusqu'à 5000 personnes) dans des lieux culturels, des stades, des salons et foires d'exposition. Enfin, les touristes étrangers pourront à nouveau revenir sur le sol français avec ce pass sanitaire.

 

Si tout va bien, le couvre-feu sera levé le mercredi 30 juin. Parallèlement, l'exécutif prévoit la levée des limites de jauge dans les établissements recevant du public et la possibilité d'accéder à "tout événement" rassemblant plus de 1000 personnes grâce au pass sanitaire.

Seules les discothèques, déjà fermées depuis plus d'un an, devront rester portes closes.

Encore une fois, ces mesures pourront être repoussées dans les départements où le taux d'incidence est durablement supérieur à 400 cas pour 100 000 habitants. Ce qui n'est pas le cas de la Bretagne. Au 28 avril, le taux d’incidence s’élève désormais à 180,6 cas pour 100 000 habitants (-5,1 points en 48h) au niveau régional avec un taux de positivité de 7,4 %.

 

 

Récapitulatif des étapes de déconfinement :

ETAPE 1 : 3 MAI

• Maintien du couvre-feu
• Maintien du télétravail
• Statu quo sur les commerces
• Réouverture des collèges avec une demi-jauge pour les classes de 4e et 3e
• Réouverture des lycées en demi-jauge
• Fin de l'attestation pour les déplacements en journée
• Levée des restrictions pour les déplacements inter-régionaux

ETAPE 2 : 19 MAI

• Décalage du couvre-feu à 21h
• Maintien du télétravail
• Réouverture des commerces dans le respect de jauges et protocoles adaptés à chaque lieu et activité
• Réouverture des terrasses, avec des tables de six personnes maximum
• Réouverture des musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles avec public assis, dans le respect d'une jauge fixée à 800 en intérieur et 1.000 en extérieur
• Réouverture des établissements sportifs de plein air et couverts pour les spectateurs, dans le respect d'une jauge fixée à 800 en intérieur et 1.000 en extérieur
• Reprise des activités sportives dans les lieux couverts et de plein air avec protocoles adaptés
• Les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits

ETAPE 3 : 9 JUIN

• Décalage du couvre-feu à 23h
• Assouplissement du télétravail
• Réouverture des cafés et restaurants, avec des tables de six personnes maximum
• Possibilité d'accueillir jusqu'à 5.000 personnes dans les lieux de culture et les établissements sportifs (conditionnée à un pass sanitaire)
• Réouverture des salles de sport et élargissement de la pratique sportive aux sports de contact en plein air et sans contact en intérieur
• Réouverture des salons et foires d'exposition, possibilité d'accueillir jusqu'à 5.000 personnes
• Accueil des touristes étrangers avec un pass sanitaire

ETAPE 4 : 30 JUIN

• Fin du couvre-feu
• Fin des limites de jauge selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public
• Possibilité d'accéder à tout événement rassemblant plus de 1.000 personnes en extérieur et en intérieur (pass sanitaire)
• Limite maximale de public présent adaptée aux événements et à la situation sanitaire locale
• Les discothèques demeurent fermées

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé emmanuel macron politique